09/12/2009
 Thème du droit du travail : Risques professionnels
 

Travail au froid : quelles mesures de prévention prendre pour protéger les salariés ?

Même si le Code de travail ne donne aucune indication de température, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité des salariés travaillant au froid.

Mots clés de l'article : Equipement de protection individuelle (EPI)
Travail au froid : quelles mesures de prévention à prendre pour protéger les salariés ?L’employeur doit, dans la mesure du possible, aménager les situations de travail et protéger les salariés contre les conditions atmosphériques lorsque ces derniers travaillent à l’extérieur comme, par exemple, sur les chantiers du Bâtiment, de la voirie, etc. L’employeur peut même, sous certaines conditions strictes, décider d’arrêter le travail pour intempéries.

Il doit également aménager les locaux de travail et les équipements de manière à permettre l’adaptation de la température à l’organisme humain pendant le temps de travail. L’employeur doit aussi veiller à ce que les locaux fermés soient chauffés pendant la saison froide.

Quelles sont les mesures de prévention à mettre en place ?

L’employeur doit, au préalable, identifier les risques inhérents au travail en ambiance froide, ainsi que les facteurs qui peuvent conduire à la survenue de ces risques. Ces facteurs peuvent être de type individuel, liés aux postes de travail ou à la tâche à exécuter. Il peut s’agir de facteurs d’ambiance ou climatiques.

Dès lors, une analyse de l’activité réelle du travail doit être effectuée, pour ensuite évaluer les risques et proposer des mesures de prévention.

Ces mesures sont les suivantes :
1.  Mesures de prévention techniques :
  • mettre à disposition des salariés un local chauffé donnant la possibilité de consommer des boissons chaudes et de sécher les vêtements ;
  • choisir pour le sol des matériaux adaptés au froid afin d’éviter le risque de glissade ;
  • apposer un panneau d’avertissement « Basse température » et/ou une signalétique spécifique (contact possible avec des surfaces froides, glissantes, etc.) à l’entrée du local ou d’une zone de froid extrême ;
  • isoler les surfaces métalliques et concevoir des équipements ou des outils permettant leur utilisation avec des gants afin de prévenir les risques par contact avec des surfaces froides ;
  • etc.

2.  Mesures de prévention liées à l’organisation du travail :
  • planifier les activités en extérieur en tenant compte des conditions et des prévisions météorologiques ;
  • prévoir des dispositifs d’alarme pour les travailleurs isolés, dans les situations qui le nécessitent ;
  • être vigilant pour les opérations de maintenance ou d’entretien devant être réalisées à l’extérieur ;
  • etc.

3.  Mesures de prévention liées à la formation et l’information :
  • informer les salariés sur les risques spécifiques liés au travail en environnement froid ;
  • mettre en place des formations adaptées aux postes de travail et à la nature des tâches à réaliser ;
  • former et entraîner les sauveteurs secouristes du travail aux soins adaptés aux troubles occasionnés par le froid ;
  • etc.

4.  Mesures de prévention liées aux équipements de protection individuelle :
  • choisir les matériaux des vêtements de protection offrant le meilleur isolement vestimentaire, en fonction de la température et de la tâche à effectuer ;
  • prévoir un vêtement imperméable pour des travaux par temps de pluie ou de neige ;
  • proposer des chaussures antidérapantes et pourvues d’une bonne isolation thermique ;
  • etc.

5.  Mesures de prévention liées à la médecine du travail :
  • surveiller l’état de santé général du personnel exposé au froid ;
  • informer les salariés des risques d’hypothermie et des mesures préventives à mettre en place pour se protéger ;
  • etc.



Pour en savoir plus :
Code du travail, art. R. 4225-1 (travail à l’extérieur), L. 4121-2 (principes généraux de prévention), R. 4213-7 à R. 4213-9 (aménagements des locaux et des équipements de travail), D. 4153-19 (moyens de chauffage suffisant), R. 4223-13 (locaux chauffés), L. 4142-3 (formation des salariés), R. 4624-16 à R. 4624-18 (examens médicaux périodiques) et R. 4223-15 (avis médecin pour travaux intempéries)


Article publié le 9 décembre 2009
Partagez cet article : Cet article sur votre site : voir les détails
Mots clés de l'article : Equipement de protection individuelle (EPI)
Consultez également les thèmes suivants : Obligations de l'employeur  |  Equipements de protection (EPI)
Actualités de la semaine pour la section Santé et sécurité
Recevez chaque semaine les actualités par e-mail :
Plus de détail | Voir un numéro