Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Les articles par Clara Godin

5460

Juriste, rédactrice en droit de l’environnement et santé-sécurité au travail

Titulaire du Master 2 en droit de l’environnement de l’Université Paris-Saclay, j’ai d’abord exercé en bureau d’études en tant que juriste consultante hygiène-sécurité-environnement (HSE). J’exerce désormais en tant que rédactrice juridique indépendante spécialisée dans le droit de l’environnement et la santé-sécurité au travail.

  • Alors que la quasi-totalité des adultes sont concernés par un manque d’activité physique, le Ministère des sports propose une feuille de route visant à développer les activités physiques et sportives (APS) en milieu professionnel. Elle s’accompagne de différents outils que les employeurs peuvent mobiliser pour faire bouger leurs collaborateurs.

  • Risques liés aux visioconférences : l’INRS publie un guide à destination des employeurs

    Publié le 21/06/2022 à 06:39, modifié le 22/06/2022 à 14:51.

    Alors que le recours à la visioconférence a fortement augmenté durant la crise sanitaire, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) publie un guide visant à aider les entreprises à prévenir les risques physiques et mentaux pour leurs salariés.

  • Un règlement européen publié le 8 avril 2022 ajoute cinq nouvelles substances à la liste des substances soumises à autorisation au titre du règlement REACH.

  • Une instruction du 26 avril 2022 ainsi qu’une foire aux questions (FAQ) publiées par le Ministère du travail apportent des précisions sur les modalités de mise en œuvre des dispositions de prévention de la désinsertion professionnelle (PDP) introduites par la loi santé.

  • Comme chaque année, la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail aura lieu le 28 avril. Portée par l’Organisation Internationale du Travail (OIT), elle constitue l’occasion de sensibiliser tous les acteurs concernés à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

  • Le cadre normatif évolue pour les chaussures de protection. Alors que les normes fixant les exigences et méthodes d’essai applicables aux chaussures de protection et aux inserts non métalliques ont été révisées en décembre 2021, une nouvelle version de la norme applicable aux chaussures de sécurité est également attendue en 2022.

  • La quasi-totalité de la population adulte française est exposée à des risques sanitaires du fait d’un niveau d’activité physique insuffisant et d’un excès de sédentarité. C’est le constat inquiétant que dresse l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) dans une étude parue le 15 février 2022.

  • La pandémie de Covid-19 a accéléré la mise en place du télétravail au sein des entreprises. Dans le cadre de deux études complémentaires menées en 2020 et 2021, l’APEC (Association pour l’emploi des cadres) et l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) ont mené l’enquête sur les impacts du travail hybride sur les pratiques managériales.
  • Un décret acte l’entrée au tableau des maladies professionnelles du cancer de la prostate provoqué par les pesticides (tableau 61). Une avancée attendue qui doit permettre notamment d’indemniser les travailleurs agricoles exposés au chlordécone, un insecticide toxique utilisé jusqu’en 1993 aux Antilles.
  • Un décret et un arrêté ministériel publiés en décembre 2021 fixent des valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) pour de nouvelles substances. Les deux textes transposent les nouveautés introduites par les directives européennes du 5 juin 2019 et du 24 octobre 2019.
  • Un décret paru fin décembre abaisse les concentrations maximales en poussières dans les locaux à pollution spécifique. Cet abaissement avait été préconisé par l’Anses dans un avis de novembre 2019, en raison de la pollution chimique constatée notamment dans les enceintes souterraines de transports ferroviaires.
  • A l’occasion du 3e Plan santé au travail et de son action visant à améliorer et prendre en compte la polyexposition, une étude a été réalisée conjointement par l’ANSES, Santé publique France et la DARES. Ses résultats plaident pour une prise en compte renforcée de la polyexposition pour une meilleure prévention des risques.