Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités en droit du travail & RH

Ai-je le droit de demander à une salariée de travailler pendant son congé maternité ?

Publié le par dans Congé, absence et maladie.

Congé maternité : principe

La femme enceinte bénéficie d’un congé de maternité d’au moins 16 semaines :

Cette durée varie suivant la situation de la salariée : nombre d’enfants à charge, naissances multiples.

La durée légale du congé de maternité est de :

Nombre d’enfants à charge

 Durée du congé prénatal

Durée du congé postnatal

Durée totale du congé

0

6 semaines

10 semaines 

16 semaines

1

6 semaines

10 semaines 

16 semaines

2

8 semaines

18 semaines 

26 semaines

La salariée attend 
des jumeaux

12 semaines

22 semaines

34 semaines

La salariée attend 
des triplés ou plus

24 semaines

22 semaines

46 semaines

Notez-le
Ces durées peuvent être aménagées ou prolongées par votre convention collective, pensez à la consulter.

Si la salariée remplit les conditions requises, elle perçoit des indemnités journalières de Sécurité sociale. Votre convention collective peut également prévoir le maintien total ou partiel de son salaire.

Congé maternité : le contrat de travail est suspendu

Pendant le congé de maternité, le contrat de travail est suspendu. Cette période est assimilée à une période de travail effectif pour la détermination des droits liés à l’ancienneté (Code du travail, art. L. 1225–24).

Non, vous ne pouvez pas faire travailler une salariée pendant son congé maternité.

Si vous ne respectez pas le congé maternité de votre salariée, ce comportement peut donner lieu à l’attribution de dommages et intérêts à l’intéressée. Vous êtes également passible d’une amende prévue pour les contraventions de 5e classe (jusqu’à 1500 euros pour les personnes physiques, 7500 euros pour les personnes morales).

Sachez toutefois que la salariée n’est pas tenue de prendre l’intégralité de son congé maternité. En effet, elle peut réduire sa durée. Mais la loi prévoit des limites et a mis en place une période d’interdiction absolue d’emploi de 8 semaines au total avant et après l’accouchement.

Plus précisément, la salariée qui vient d’être maman ne peut absolument pas travailler pendant les 6 semaines qui suivent son accouchement (Code du travail, art. L. 1225–29).

Si vous ne respectez pas cette disposition, vous êtes également passible d’une peine d’amende prévue pour les contraventions de 5e classe (Code du travail, R. 1227–6).

Afin d’informer vos salariés sur la durée du congé maternité, ainsi que celles des principaux congés pour évènements familiaux prévues par le Code du travail et la convention collective, les Editions Tissot vous recommandent les affiches : absences congés et préavis. A noter la mise à jour de celle des experts-comptables suite à la modification de leur convention collective.