Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Aides à l’emploi 2022 : quelles nouveautés ?

Publié le 17/01/2022 à 13:00, modifié le 20/01/2022 à 08:25 dans Embauche.

Temps de lecture : 3 min

Contenu proposé par les :

Moins de jargon, plus de solutions

Les Éditions Tissot facilitent l'application du droit du travail au quotidien dans les entreprises.

Les aides à l’emploi connaissent plusieurs nouveautés en 2022. Certaines aides ont été prolongées en raison notamment de la situation sanitaire alors que d’autres vont cesser en cours d’année.

Prolongation et fin de certains aides relatives aux travailleurs handicapés

Pour répondre à la crise sanitaire, l’AGEFIPH a mis en place des aides exceptionnelles complémentaires à son offre d’aides financières. Elles devaient prendre fin en début d’année mais ont été prolongées jusqu’au 28 février 2022 compte tenu des besoins d’accompagnement toujours d’actualité.

A partir du 1er mars, ce programme d’aides exceptionnelles s’arrêtera mais les appuis apportés pendant la crise seront réintégrés en majeure partie dans le programme d’aides pérennes de l’AGEFIPH.

Parmi ces aides, deux concernent particulièrement le recrutement d’alternants.
Ainsi jusqu’au 28 février 2022 vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’une aide majorée fixée à :

  • 4000 euros pour l’embauche d’un travailleur handicapé en apprentissage ;
  • 5000 euros pour l’embauche d’un travailleur handicapé en contrat de professionnalisation.

Notez qu’en revanche l’aide de 4000 euros à la mobilisation des employeurs pour l’embauche des travailleurs handicapés, qui avait été mise en place par les pouvoirs publics dans le cadre du plan France relance « 1 jeune,1 solution » n’a pas été reconduite en 2022. Il est toutefois encore possible de la demander si vous avez embauché récemment.

Retrouvez plus d’informations sur ces aides notamment les conditions à remplir dans notre dossier « 11 points à connaître sur les aides à l’emploi en 2022 ».

Prolongation de différents dispositifs d’aides géographiques

La loi de finances 2022 repousse d’un an (du 31 décembre 2022 au 31 décembre 2023) la fin de certains dispositifs géographiques d’exonérations sociales ou fiscales. Cela concerne principalement :

  • les zones d’aide à finalité régionale (AFR) ;
  • les zones franches urbaines-territoires entrepreneurs (ZFU-TE) ;
  • les zones de revitalisation rurale (ZRR) ;
  • les bassins urbains à dynamiser (BUD) et bassins d’emploi à redynamiser (BER) ;
  • les zones de développement prioritaire (ZDP).

Autre prolongation : le dispositif d’aide financière « emplois francs » qui devait s’achever au 31 décembre 2021 a été une nouvelle fois prolongé par décret d’une année et court désormais jusqu’au 31 décembre 2022.

Rappelons que le dispositif emplois francs vous permet, sous certaines conditions, de bénéficier d’une aide financière lorsque vous recrutez une personne éligible résidant dans un quartier prioritaire des politiques de la ville telle qu’un demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi.

Les aides à l’embauche qui vont s’arrêter ou changer en cours d’année

Les aides exceptionnelles à l’alternance, mises en place dans le cadre du plan France relance « 1 jeune,1 solution » s’arrêtent au 30 juin 2022.

En parallèle, les conditions d’attributions de l’aide exceptionnelle pour l’embauche de certains demandeurs d’emploi en contrat de professionnalisation seront revues à partir du 1er juillet 2022.

Là encore ces aides vous sont détaillées dans notre synthèse :

11 points à connaître sur les aides à l’emploi en 2022


Communiqué de presse de l’AGEFIPH du 10 janvier 2022
Loi n° 2021-1900 du 30 décembre 2021 de finances pour 2022, Jo du 31

3133

Anne-Lise Castell

Juriste en droit social et rédactrice au sein des Editions Tissot

Diplômée du master 2 DPRT de la faculté de droit de Montpellier et experte en droit social, je suis spécialisée dans la rédaction juridique. Au sein des Editions Tissot, je participe à l'animation...