Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Apprentis du BTP : calculer correctement la rémunération

Publié le par dans Rémunération BTP.

L’accord de branche BTP du 8 février 2005 détermine la rémunération minimale applicable aux apprentis en fonction de leur âge et de l’année d’apprentissage. Le Code du travail prévoit quelques spécificités notamment en cas de successions de contrats d’apprentissage/formations. Vous devez donc vérifier si vous vous trouvez dans l’un des cas particuliers afin de déterminer correctement la rémunération de l’apprenti.

Rémunération des apprentis : principe

La rémunération minimale est fixée puis évolue en fonction de l’âge de l’apprenti et de l’année d’apprentissage. La majoration au regard de l’âge a lieu sur le mois civil suivant la date anniversaire tandis que la majoration liée à l’année d’apprentissage a lieu sur le mois civil au cours duquel a lieu la date anniversaire du contrat.

Rémunération des apprentis : cas de successions de contrats d’apprentissage

Successions de contrats d’apprentissage en vue de l’acquisition d’une qualification de même niveau mais non complémentaire ou d’une qualification de niveau supérieur

Ce cas indiffère suivant que la succession s’opère au sein de la même entreprise ou d’une entreprise différente.

Le salarié sera rémunéré sur le minimum correspondant à la dernière année d’exécution du contrat, sauf si l’application des critères d’âge est plus favorable.

Acquisition d’une qualification de même niveau et en rapport avec la précédente formation

Tel serait le cas par exemple d’un apprenti démarrant  un CAP Charpente de 2 ans après un CAP Couvreur de 2 ans.

La précédente qualification connexe a pu être obtenue dans le cadre d’un contrat d’apprentissage au sein de la même entreprise ou d’une entreprise différente ou encore par la voie scolaire ou celle de la formation professionnelle.

Le salarié va redémarrer sur le minimum de la dernière année d’apprentissage majoré de 15 points.

L’apprenti qui vient d’obtenir son diplôme par la voie scolaire/formation professionnelle partira sur la rémunération année 1 majorée de 15 points.


 Dans l’exemple précité, l’apprenti de 18 ans démarrerait le CAP Charpente à 75 % (60+15) au lieu des 60 % prévus par l’accord de branche.

Rémunération des apprentis : cas de prolongation/réduction du contrat d’apprentissage

Prolongation de l’apprentissage liée à un échec aux examens ou suite à l’obtention d’une dérogation permettant d’anticiper de plus de 3 mois avant le début de la formation le début du contrat d’apprentissage

La rémunération applicable pour la période de prolongation est celle correspondant à la dernière année précédant la prolongation : le salarié ne passe pas à l’année supérieure en termes de rémunération.

Prolongation de l’apprentissage définie au départ au regard du handicap d’un apprenti

La rémunération de ce dernier pendant la période de prolongation est celle correspondant à la dernière année normale du contrat majorée de 15 points.

Prolongation de l’apprentissage définie au départ en raison du niveau initial de l’apprenti

La rémunération de ce dernier pendant la période excédant la durée normale du contrat est celle visée par le barème pour l’année d’exécution du contrat correspondant à cette période.


 L’apprenti qui prolonge de 4 mois un contrat de 2 ans se trouvera sur le barème année 3 pour les 4 mois excédentaires.

Réduction de la durée de l’apprentissage définie au départ en raison du niveau de l’apprenti ou dans les cas spécifiques permettant de bénéficier d’une réduction de la durée d’apprentissage d’un an

L’apprenti est considéré, au regard des minimas, comme ayant déjà accompli une durée d’apprentissage égale à la durée réduite.


Un apprenti qui fait une formation de 2 ans au lieu de 3 ans bénéficiera en première année du minimum 2e année et en seconde année du minimum 3e année.

L’accueil d’un apprenti suppose de suivre certains formalités particulières (conclusion d’un contrat spécifique, transmission du contrat à la chambre compétente, etc.) qui vous sont expliquées dans la documentation des Editions Tissot « Gestion pratique du personnel et des rémunérations du BTP ».

Alban Clément

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.