Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Augmentation du SMIC 2014

Publié le 16/12/2013 à 13:42, modifié le 11/07/2017 à 16:24 dans Rémunération.

Temps de lecture : 3 min

Contenu ancien

Il se peut que les informations contenues dans cet article et les liens ne soient plus à jour.

Chaque année depuis 2010, le SMIC augmente au 1er janvier en fonction notamment de l’inflation. Pour 2014, la hausse est de 1,1 %.

Augmentation du SMIC 2014 : 1,1 % et aucun coup de pouce !

L’an passé, le SMIC avait peu augmenté au 1er janvier 2013 (0,3 % seulement). Une faible revalorisation qui s’expliquait par la revalorisation anticipée du SMIC de 2 % au 1er juillet 2012. En effet, la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2013 n’avait tenu compte que de l’inflation constatée entre juin 2012 et novembre 2012.

Cette année, il n’y a pas eu de revalorisation anticipée du SMIC.

Le SMIC 2014 est déterminé en fonction de deux nouveaux critères :

  • l’inflation mesurée pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie, c’est-à-dire des 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles ;
  • la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés, et non plus des seuls ouvriers.

L’augmentation du SMIC au 1er janvier 2014 est de 1,1 %. Le taux horaire du SMIC 2014 sera porté à 9,53 euros bruts, soit 1.445,38 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires.

SMIC : synthèse des montants applicables à compter du 1er janvier 2014 (pdf | 3 p. | 53 Ko)
Notez-le
Le minimum garanti sera quant à lui relevé de 0,6 % et s’établira donc à 3,51 euros au 1er janvier 2014.

Augmentation du SMIC 2014 : les vérifications qui s’imposent

Le SMIC brut 2014 est la rémunération horaire minimum à assurer à vos salariés à partir du 1er janvier.

Vous devrez donc vous assurez qu’aucun de vos salariés ne perçoive une rémunération inférieure au montant du SMIC 2014.

Pour cela vous devrez tenir compte :

  • de son salaire de base ;
  • des éléments constituant des compléments de rémunération versés en contrepartie du travail (avantages en nature, prime vacances ou du 13e mois pour les mois où elles sont versées, etc.).

Pour connaître les principaux éléments à retenir ou à exclure de la comparaison avec le SMIC, téléchargez notre tableau de synthèse :

Eléments de rémunération à retenir dans la comparaison avec le SMIC (pdf | 1 p. | 121 Ko)
Notez-le
Vous devez aussi comparer la rémunération que vous versez à vos salariés aux salaires minimaux prévus par votre convention collective. S’ils sont inférieurs au SMIC, c’est le SMIC qu’il faut appliquer. En revanche, si les minima conventionnels sont plus favorables que le SMIC, vous devez vous baser sur ces derniers pour calculer la rémunération de vos salariés.

Pour toutes vos questions relatives à la paie, les Editions Tissot vous proposent leur documentation « Comptabilité, fiscalité et paie pour les PME ».

Décret n° 2013–1190 du 19 décembre 2013 portant relèvement du salaire minimum de croissance, JO du 20