Droit du travail & RH

Bilan de la formation dans le BTP pour 2019 : des temps forts et des enjeux pour les années à venir

Publié le par dans Formation professionnelle BTP.

Comme chaque année, Constructys, l’OPCO de la construction, diffuse son rapport d’activité pour l’année précédente. Si l’année dernière a été marquée par de nombreux temps forts, le secteur du BTP fait l’objet de nombreux défis pour les années à venir, lesquels devront être pris en compte dans l’offre de formation professionnelle proposée aux entreprises.

Bilan d’activité 2019 : des données clés marquantes

Regroupant 197 798 entreprises employant près de 1.5 millions de salariés, l’OPCO de la construction, Constructys, est un acteur majeur de la formation professionnelle. Le volume de formation engagé chaque année est également conséquent puisque près de 15% des salariés du secteur ont bénéficié d’une formation en 2019.

Les ouvriers du bâtiment représentent la majorité des salariés formés (66 % d’ouvriers) et 90 % d’hommes. Cela s’expliquent par l’existence de nombreuses formations obligatoires ou recommandées dans le secteur de BTP. Elles représentent ainsi près de 63 % des formations réalisées.

Le nombre de formation en alternance s’est également maintenu en 2019 par rapport à l’année 2018 avec 12 381 bénéficiaires. 3 547 salariés ont également bénéficié d’un contrat d’apprentissage, leur représentation étant majoritaire dans le secteur du bâtiment (84 % dans le bâtiment et 12 % dans les travaux publics).

Seul bémol, la formation des demandeurs d’emploi avant embauche dans le BTP est en forte baisse (-35 %).

S’agissant des fonds de formation, les cotisations collectées par les entreprises sont restées stables avec 302,4 millions d’euros collectés. Les fonds extérieurs venant de l’Etat, d’organismes publics et des collectivités locales ont néanmoins été réduits de 6% par rapport à l’année précédente.

Bilan d’activité 2019 : des objectifs pour 2020

Le secteur du BTP va, dans les années à venir, faire face à des enjeux majeurs : métiers en tension, vieillissement de la population, transition écologique et numérique, évolution des règles environnementales ou encore nouvelles compétences émergentes.

Face à ces défis, Constructys met en place des dispositifs visant d’une part à dresser un état des lieux des besoins et d’autre part, à mettre à jour les référentiels de compétence.

Le souhait de développer l’alternance via les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage est également rappelé.

Constructys souhaite ainsi mettre en œuvre le dispositif Pro-A créé par la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 dès l’extension des accords de branche signés sur ce sujet.

Notez-le
Le dispositif Pro-A permet à des salariés, notamment ceux qui sont de qualification insuffisante, de bénéficier de formation afin de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle ou leur maintien dans l’emploi.

Pour connaître tout du dispositif de reconversion ou promotion par alternance (dispositif Pro-A), les Editions Tissot vous conseillent leur documentation « Social Bâtiment ».


Rapport d’activité de Constructys 2019

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.