Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Comment réagir en cas d’absence du salarié le premier jour de son embauche ?

Publié le 11/04/2022 à 08:00, modifié le 19/04/2022 à 09:26 dans Embauche.

Temps de lecture : 3 min

Vous avez recruté un salarié, son contrat de travail commence aujourd’hui mais il ne s’est pas présenté dans l’entreprise. Quelles sont les mesures à prendre ?

Je viens de recruter un nouveau salarié suite à une création de poste. Il devait commencer aujourd’hui mais il n’est pas venu. J’ai essayé de le contacter par téléphone mais sans succès. Que puis-je faire ?

Avant de prendre des mesures, vous devez respecter certaines règles et prévoir quelques précautions.

Vérifiez que le contrat de travail a été signé

Avant d’engager quelques démarches que ce soit, assurez-vous que le salarié a signé son contrat de travail.

S’il s’agit d’un CDI à temps plein, il n’est pas obligatoire d’avoir un contrat écrit mais, dans cette hypothèse, il vous sera difficile de prouver qu’un contrat existe et que le salarié s’est engagé auprès de votre entreprise.

En revanche, si ce dernier a bel et bien signé le contrat de travail et que vous en avez un exemplaire avec votre signature, vous pouvez, pour commencer, essayer de prendre contact avec lui.

Essayez de prendre contact avec le salarié

Il se peut en effet que le salarié n’ait pas pu vous prévenir qu’il ne pouvait pas se rendre au travail ce jour-là. Il peut notamment être malade ou avoir eu un problème d’ordre personnel qui a généré son oubli.

Si vous n’arrivez pas à le joindre, ne prenez pas de décision tout de suite, et n’insistez pas, cela pourrait s’apparenter à du harcèlement.

Laissez passer un délai de 48 heures

Un salarié absent doit vous prévenir le plus tôt possible. Il peut cependant arriver que le salarié ne puisse pas délivrer l’arrêt maladie tout de suite, c’est pourquoi il dispose d’un délai fixé dans la convention collective, qui est souvent de 48 heures, pour vous envoyer son arrêt maladie.

Tant que ce délai n’est pas expiré, n’entamez aucune action à son encontre, et ne prenez pas de décision quant à la suite à donner avec ce salarié.

Envoyez une mise en demeure au salarié

Une fois le délai de 48 heures passé et si vous n’avez toujours aucune nouvelle du salarié, envoyez-lui une mise en demeure de justifier son absence.

Rappelez-lui qu’il est dans l’obligation de justifier son absence et que si cette dernière n’est pas justifiée il doit venir travailler et honorer son contrat de travail.

Mentionnez dans la mise en demeure que s’il ne justifie pas son absence et ne vient pas travailler une sanction sera prononcée à son égard.

Si plusieurs jours après la réception de la mise en demeure vous n’avez toujours pas de réponse du salarié, envoyez-lui une deuxième mise en demeure.

Si vous n’avez toujours pas de nouvelles à la suite de cette deuxième mise en demeure, vous pouvez envisager une sanction à l’égard du salarié.

Palliez l’absence de la nouvelle recrue

Tant que vous n’avez pas de réponse du salarié, vous pouvez recruter un travailleur pour pallier cette absence et recourir au motif prévu par la loi de « remplacement d’un salarié ».

Vous pouvez aussi commencer à envisager un nouveau recrutement, en reprenant les CV des anciens candidats ayant postulé à ce poste.

Cette réponse est issue de la documentation « Situations d’urgence en droit du travail ». Pour découvrir l’ensemble des actions à mener et les bonnes attitudes à adopter face à une telle situation, les Editions Tissot vous proposent de consulter l’intégralité de la fiche « Absence du salarié le premier jour de l’embauche ». Vous apprendrez grâce à cette fiche, les bonnes attitudes à adopter dans une telle situation.