Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Construction parasismique : nouvelles règles à partir du 1er mai 2011

Publié le par dans Formation professionnelle BTP.

Le violent séisme survenu au Japon pose la question de la fiabilité des constructions sur notre territoire. Hasard du calendrier, de nouvelles règles de construction parasismique, calquée sur la réglementation européenne, notamment sur l’Eurocode 8, s’appliqueront en France au 1er mai 2011. Professionnels du bâtiment, pensez à la formation de vos salariés.

Construction parasismique : une nouvelle façon de construire dans le neuf

La France va devoir se mettre au diapason des règles de construction parasismique de référence de l’Union européenne.

Dès le 1er mai prochain, l’Eurocode 8 deviendra ainsi la norme pour tous les bâtiments neufs dits à risque normal.

Cette nouvelle réglementation va avoir un impact sur la façon de construire en France.

Elle va en effet modifier les règles de base de la construction parasismique pour le neuf et, imposer de nouveaux principes constructifs et de performances qui s’imposeront aux divers intervenants du secteur de la construction.

Pensez à mettre à jour les connaissances techniques de vos salariés. La sensibilisation à ces nouvelles normes de construction parasismique est un thème que vous pouvez intégrer au dispositif de formation professionnelle de votre entreprise.

Le plan de formation est un document qui sélectionne l’ensemble des actions de formation à retenir en fonction de l’intérêt de l’entreprise et de ses objectifs futurs.


Le plan de formation en 4 points clés 
(pdf | 4 p. | 118 Ko)


Une période d’adaptation au cours de laquelle les nouvelles règles cohabiteront avec les anciennes, est toutefois prévue jusqu’au 31 octobre 2012.


Construction parasismique : pas de nouvelles contraintes dans la rénovation

La réglementation n’impose pas de nouvelles normes dans la construction ancienne.

L’objectif minimal en rénovation étant de ne pas aggraver la vulnérabilité du bâtiment. L’amélioration du bâti est à ce titre laissée à l’initiative du maître d’ouvrage.

Obtenir un niveau de sécurité acceptable de ces constructions vis-à-vis du risque sismique semble donc la solution la plus réaliste.


Décrets n° 2010–1254 et 2010–1255, arrêté du 22 octobre 2010 (classification et règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal »)

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.