Droit du travail & RH

Conventions collectives : début 2021, quel est le paysage de l'emploi en fonction des secteurs d'activité ?

Publié le par dans Conventions collectives.

Une enquête réalisée par la DARES offre un panorama de l'emploi salarié, de la durée hebdomadaire de travail et de l’évolution des salaires sur le 1er trimestre 2021. Cette étude permet entre autres de découvrir dans quelles branches d'activité se trouvent les postes à pourvoir.

Tour d'horizon de la durée du travail dans les entreprises au 1er trimestre 2021

L'enquête de la DARES interroge chaque trimestre environ 37 000 établissements. Elle s'adresse aux établissements des entreprises de 10 salariés ou plus, situés en France hors Mayotte. Sauf rares exceptions (comme les employeurs agricoles), tous les employeurs sont concernés.

Premier constat : à la fin mars 2021, les salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé étaient à 83 % sur des postes à temps complet, 17 % à temps partiel.

La grande majorité (85,5 %) des salariés à temps complet est soumise à une durée hebdomadaire collective du travail. Celle-ci est en moyenne de 35,6 heures. Cette durée hebdomadaire apparaît plus élevée dans certains secteurs, comme celui de l’hébergement et de la restauration (36,5 heures), dans celui des transports et entreposage (36,2 heures) et dans celui de la construction (36,1 heures).

Une minorité de salariés à temps complet (14,5 %) est titulaire d'une convention de forfait en jours.

Les secteurs les plus concernés par le forfait jours sont ceux des activités financières et d’assurance (30,7 %), de la fabrication d’équipements électriques ou électroniques (29,3 %), de la fabrication de matériels de transports (29,0 %) et ceux de l’information et de la communication (28,3 %).

Enfin, s'agissant des salariés à temps partiel, on les retrouve essentiellement dans les activités privées de l’administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale (36,7 %), les autres activités de services (ex : arts et spectacles : 33,7 %) ou encore dans l’hébergement et la restauration (31,6 %).

Un recours au CDD inégal selon la taille de l'entreprise et le secteur d'activité

Au 1er trimestre 2021, la proportion des salariés titulaires d’un contrat à durée déterminée (CDD) s’établissait à 10,5 %.

Les plus petites structures ont davantage recours à ce type de contrat. Ainsi, au sein des entreprises de 10 à 19 salariés, 13,3 % des salariés sont en CDD, contre 8,4 % au sein des entreprises de 500 salariés ou plus.

Un recours qui diffère également selon les secteurs d’activité. A titre d'exemples, le secteur « autres activités de services » compte jusqu’à 21,2 % de ses salariés en CDD, tandis que celui de la fabrication de matériels de transport en emploie à hauteur moyenne de 4,8 % de ses effectifs.

Au 1er trimestre 2021, un salaire mensuel de base en progression de 0,6 %

L’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés a cru de 0,6 % entre les mois de décembre 2020 et mars 2021. À titre de comparaison, sur la même période, l’indice des prix (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) a augmenté de 0,8 %.

Cette progression de 0,6 % est une moyenne, tous secteurs et toutes catégories professionnelles confondues.

Dans le détail, le SMB a augmenté de 0,7 % dans la construction, de 0,6 % dans l’industrie et de 0,5 % dans le tertiaire.

Il a progressé de 0,6 % pour les ouvriers et les employés, et de 0,5 % pour les professions intermédiaires et les cadres.


Etude DARES « Évolution des salaires de base et conditions d’emploi dans le secteur privé : résultats définitifs du 1er trimestre 2021 » du 18 juin 2021

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.