Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Création d’entreprise : les pistes pour durer

Publié le par dans Embauche.

Quelles sont les clés de la réussite d’une entreprise ? Bien évidemment, la réponse à cette question est loin d’être simple, et beaucoup d’éléments rentrent en ligne de compte : la création d’entreprise reste toujours un pari. Une étude de l’INSEE permet cependant de dégager des facteurs favorisant la pérennité d’une entreprise.

Création d’entreprise : les pistes pour durer (10/03/2010)L’étude de l’INSEE permet de faire un état des lieux des créations d’entreprise après 5 ans d’existence.

Ainsi, sur les quelques 215.000 entreprises créées en 2002, 52 % d’entre elles existaient toujours en 2007.

Certaines caractéristiques ressortent de l’étude, permettant de « cerner » le profil des entreprises toujours en activité.

Le choix du secteur d’activité

Si le commerce est le secteur dans lequel le plus grand nombre d’entreprises se sont créées, c’est également celui dans lequel elles sont le moins viables : seulement 46 % des entreprises créées dans ce secteur en 2002 existaient toujours 5 ans après.

A l’inverse, le secteur le plus pérenne semble être celui des transports (62 % d’entreprises encore en activité après 5 ans, mais seulement 3 % des entreprises nouvelles), devant les activités immobilières (55 %) et les services aux entreprises (54 %).

L’investissement initial

Plus l’investissement de départ est important (en termes par exemple d’achat de matériel, de constitution de stocks, etc.), plus l’entreprise a de chances de durer.

Par exemple, les entreprises créées avec au moins 80.000 euros d’investissement sont 1,7 fois plus actives après 5 ans que celles créées avec moins de 2.000 euros.

La forme juridique

59 % des sociétés sont encore actives après 5 ans, contre 47 % des entreprises individuelles (ces dernières représentant tout de même 55 % des créations).

Les sociétés ont 2,6 fois plus de chances de passer le cap de la 1ère année que les entreprises individuelles et 1,6 fois plus la 5e année.

L’investissement initial et la forme juridique ont plus d’importance sur la pérennité de l’entreprise que le profil du créateur…
Le profil du créateur d’entreprise

L’expérience professionnelle et le diplôme

En toute logique, plus l’expérience professionnelle et plus le diplôme sont importants, plus les chances de réussite augmentent.

Ainsi :
  • 60 % des entreprises sont toujours actives au bout de 5 ans lorsque leur créateur a exercé pendant au moins 10 ans une activité proche de celle de son entreprise ;
  • contre 49 % quand le créateur était sans expérience professionnelle.

Les créateurs d’entreprise diplômés de l’enseignement supérieur sont près de 6 sur 10 à franchir le cap des 5 ans.

L’âge et le sexe

20 % des entrepreneurs ont moins de 30 ans. Ils ont moins d’expérience professionnelle, ce qui peut expliquer que « seulement » 46 % de leurs entreprises existent encore après 5 ans (contre 54 % de celles créées par des personnes de 30 à 50 ans).

Les femmes ne représentent que 27 % des créateurs. Leurs entreprises ne sont que 49 % à passer leur 5e anniversaire, contre 53 % pour les hommes. La compatibilité entre vie professionnelle et vie familiale peut expliquer en partie cette différence.

Pour plus de détails, vous pouvez télécharger gratuitement l’étude de l’INSEE « Nouvelles entreprises, cinq ans après : plus d’une sur deux est toujours active en 2007 »(pdf, 4 pages)


A. Ninucci

(Étude INSEE « Nouvelles entreprises, cinq ans après : plus d’une sur deux est toujours active en 2007 » – Janvier 2010)


Vous êtes à la recherche d’une formation claire et synthétique sur le droit du travail ? Les Editions Tissot ont pensé à vous et vous proposent de participer à leur formation « Droit du travail pour non-juriste : mode d’emploi ».

Article publié le 10 mars 2010
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.