Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités en droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Délai entre la convocation et l’entretien préalable : 5 jours ouvrables même en cas de grève de La Poste

Publié le par dans Licenciement.

Lorsque vous convoquez un salarié à un entretien préalable, vous devez respecter un délai entre la convocation et l’entretien : il est de 5 jours ouvrables minimum… Et une grève de La Poste ne change rien !

Convocation à un entretien préalable : respectez le délai minimum de 5 jours ouvrables

La convocation à un entretien préalable est adressée au salarié par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre décharge. Il est primordial de pouvoir justifier de la date de réception de la convocation à l’entretien.

En effet, la loi est stricte. Il faut respecter un délai d’au moins 5 jours ouvrables entre la présentation de la convocation et l’entretien préalable (Code du travail, art. L. 1232–2).

Vous ne comptez pas le jour où la lettre de convocation est présentée au salarié pour la 1re fois, ni les dimanches, ni les jours fériés. Si le délai expire un samedi, un dimanche ou un jour férié, il est prorogé jusqu’au jour ouvrable suivant.

Pour éviter le risque d’une irrégularité de procédure, les Editions Tissot vous proposent 2 tableaux qui vous permettent de déterminer à partir de quelle date vous pouvez fixer l’entretien préalable suivant la présentation de la convocation avec remise en main propre ou l’envoi de cette dernière par LRAR.

Convocation à un entretien préalable : conséquence d’une grève

Si ce délai n’est pas respecté, la procédure de licenciement est irrégulière et le salarié peut obtenir des dommages et intérêts.

Vous avez envoyé votre LRAR. Vous avez estimé la date de 1re présentation de cette lettre au salarié pour calculer. Mais malheureusement, suite à une grève des services postaux, le courrier n’est pas présenté à la date prévue mais plus tard.

Dans une telle situation, reportez la date de l’entretien. Cette grève est indépendante de votre volonté mais vous devez respecter ce délai de 5 jours ouvrables entre la 1re présentation de la convocation et l’entretien préalable.


Cour de cassation, chambre sociale, 6 octobre 2015, n° 14–18067 (même en cas de grève des services postaux, un délai de 5 jours ouvrables doit être respecté entre la convocation et l’entretien préalable)

Vous avez une question en droit du travail ? Notre service d'experts peut vous fournir une information réglementaire adaptée par téléphone.

Rendez-vous sur Tissot Assistance Juridique pour obtenir un complément d'information et souscrire à l'offre.