Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Développez la performance collective de votre équipe

Publié le 22/02/2022 à 07:29 dans Management.

Temps de lecture : 4 min

Au sein de votre équipe, certains résultats sont spécifiques à chaque collaborateur selon ses compétences et son environnement. D’autres sont communs et permettent à votre équipe de fonctionner comme un collectif. Dans cette perspective, il devient important de savoir impliquer vos collaborateurs dans leur pilotage.

Choisir les bons indicateurs

Il est important d’établir des objectifs dont les indicateurs sont véritablement en rapport avec l’ensemble des membres de l’équipe. Par exemple, « le nombre de véhicules livrés au client chaque mois » ne serait pas un bon indicateur pour un service marketing d’un constructeur automobile, ceci pour plusieurs raisons qui tiennent à l’hétéronomie de l’objectif. D’abord, au sein du service, chacun des membres peut n’avoir en charge qu’une marque, voire une sous-marque. Or, la situation de chaque marque est spécifique et ne peut pas donner lieu à un résultat commun. Ensuite, l’atteinte d’un tel indicateur peut être liée à l’activité d’autres services : le service commercial et celui de la logistique, par exemple.

En revanche, des objectifs portant sur des clients multimarques, sur des critères de qualité communs aux documents marketing créés, ou sur des retours d’informations concernant l’impact des campagnes, pourraient s’avérer de bonnes cibles pour des indicateurs communs.

Mettez à disposition l’information sur la performance

Il ne suffit pas de se doter d’indicateurs pour piloter efficacement l’activité. Encore faut-il partager les données recueillies par tous les membres de l’équipe. Tout d’abord, donnez à vos collaborateurs l’accès aux indicateurs et à leurs résultats. Beaucoup de managers oublient que l’incapacité pour leurs collaborateurs de savoir où ils se situent par rapport aux exigences de leur poste est un des principaux facteurs de démotivation et de non-performance. Qui plus est dans le cas d’un objectif commun. Cet accès peut se faire par votre système d’information ou par voie d’affichage. L’équipe doit à tout moment savoir où elle en est sur l’objectif commun et recevoir suffisamment vite les signaux d’alerte susceptibles de les faire réagir utilement.

Ensuite, utilisez à plein l’outil réunion pour rappeler l’objectif, examiner les résultats, et décider des actions de progrès à mettre en œuvre. À cette occasion, l’erreur serait que vous ne permettiez pas aux membres de votre équipe de s’impliquer, en créant un monologue et en empêchant les échanges de points de vue. Au contraire, soyez attentif à leur donner la parole, à les laisser commenter et réfléchir aux améliorations éventuelles. Un point auparavant est important à prendre en compte : faites ressortir les liens entre l’objectif commun et les missions éventuellement propres à chaque membre de l’équipe. Montrez que cet objectif est un outil de pilotage d’un aspect collectif de l’équipe et que chacun en porte une certaine responsabilité.

Portez attention à vos moments de réunion

Dans l’intérêt de valoriser votre objectif commun, la réunion va devenir votre outil de base, alors prêtez-y une grande attention.

En premier lieu, préparez-la correctement (même si cela paraît évident !). Par exemple, n’hésitez pas à définir un planning de dates. Cet aspect systématique aide à ce que les collaborateurs se préparent utilement, et il renforce votre message sur l’importance de ces rencontres collectives. Si la réunion se fait en distanciel, soyez attentif à bien vérifier les possibilités matérielles de chacun (son, image). De même, du fait que vous avez vous-même en main les résultats, préparez votre propre analyse et opinion sur l’état des indicateurs collectifs dont vous allez discuter. En revanche, durant la réunion, favorisez au maximum l’interactivité avec le groupe, que ce soit pour évoquer des types de problèmes rencontrés lors des recherches de solutions, ou au moment de définir un plan d’action ou une manière de traiter un problème. Enfin, il est important d’être attentif à quelques comportements. Balayez régulièrement du regard vos collaborateurs afin de ne pas vous adresser exclusivement à quelques personnes, souvent les leaders, ceux qui sont intéressés, ou les personnes que l’on sait opposées. Valorisez toutes les prises de parole de l’auditoire (quelles qu’elles soient), n’hésitez pas à les écrire sur le tableau de papier : remarques, idées, critiques, etc. (le tableau papier quoi qu’on en dise reste un excellent outil d’animation). Restez dans votre sujet (d’où l’importance de l’avoir écrit sur le tableau papier avant). Si questions ou propos hors sujet, notez-les pour la réunion suivante ou pour un prochain entretien individuel. Face aux objections, ne réagissez pas avec ironie, humour, ni agressivité… prenez-en acte et creusez : « c’est une bonne remarque, pouvez-vous nous en dire plus ? Quand cela arrive-t-il ? Sous quelle forme ça s’est passé ? ». Par ces quelques réflexes, vous manifesterez votre confiance à l’équipe, et c’est un atout qui n’a pas de prix.

3308

Pascal Jacquin

Expert en communication interpersonnelle

20 ans d’expérience comme responsable commercial, puis comme directeur de la formation dans diverses grandes entreprises.

Consultant depuis 2004 en ingénierie pédagogique et spécialiste des domaines...