Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Edito d’avril : Qu’attendons-nous pour être heureux ?

Publié le par dans Temps de travail.

Nous serions plutôt heureux au bureau. Cette affirmation va en surprendre quelques-uns. Aucune provocation, ni démagogie dans nos propos. En fait, il s’agit de résumer en quelques mots les conclusions d’une étude qu’a conduite l’institut de sondage TNS SOFRES en janvier 2013 auprès d’un échantillon de 600 salariés intitulée « La vie des français au bureau ».

Aucune ambigüité, nous serions 84 % à nous sentir bien sur notre lieu de travail.

Morceaux choisis de l’enquête :

Question : Quels sont les 3 moments que vous préférez partager avec vos collègues ? :
Réponse : Le café du matin, la pause déjeuner, les discussions de couloir.
Commentaire : Plébiscite pour le café en général et la cafétéria en particulier qui est désignée aussi comme le meilleur endroit pour faire une réunion informelle.

Question : Quels sont les 3 fournitures de bureau dont vous ne pouvez vous passer ?
Réponse : Un stylo, un post-it, une agrafeuse.
Commentaire : Un peu décevant à l’heure de l’informatique et des NTIC.

Question : C’est quoi le bureau idéal pour vous ?
Réponse : Un bon fauteuil au calme avec une vue dégagée vers l’extérieur.
Commentaire : Comme quoi, le bonheur au travail ne tiendrait pas à grand-chose.

Toujours plus fort, l’exemple de ce garde champêtre qui vient de partir à la retraite contraint et forcé par son employeur à l’âge de… 83 ans. Il aurait dû cesser son activité en 1997, son administration l’avait tout simplement oublié.

En conclusion, à la question hautement philosophique : Qu’attendons-nous pour être heureux ? La réponse est simple : d’être au travail !


Par Philippe LAFONT, Consultant en droit social

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.