Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Edito de juin : record du monde battu ?

Publié le par dans Temps de travail.

Chaque année un groupe d’assurance spécialisé dans la couverture santé et prévoyance des salariés présente son baromètre sur la santé et le bien-être au travail. L’étude a pour échantillon les 3,7 millions de personnes couvertes par cette entreprise. Que nous apprennent les chiffres de ce baromètre ?

Voici quelques chiffres clés significatifs de ce baromètre sur la santé et le bien-être au travail :

  • un salarié sur 3 a interrompu son travail au moins une journée dans l’année ;
  • un salarié sur 5 souffre d’une maladie chronique ;
  • le nombre moyen de jours d’absence par salarié sur l’année est de 35 jours.

Existe-t-il des solutions pour faire baisser ces résultats ? Quels sont les outils qui permettent d’améliorer la qualité de vie au travail ?

La Suède et la Suisse pourraient bientôt « expérimenter » deux méthodes susceptibles de faire diminuer la fréquence et la durée des absences.

Concernant la Suède, il s’agit… de réduire la durée du temps de travail !

La ville de Göteborg envisage de ramener à 6 heures la journée de travail. Avant son déploiement, la mesure va être testée dans deux services de la mairie. Les salariés d’un premier groupe passeront à la journée de 6 heures et ceux d’un deuxième groupe conserveront l’amplitude horaire traditionnelle. « A la fin, nous comparerons les deux et nous verrons ce qui diffère » « nous espérons que les employés prendront moins de congés maladie et se sentiront mieux psychologiquement et physiquement après des journées de travail raccourcies » explique l’adjoint au maire en charge de ce dossier.

Concernant la Suisse, il a été envisagé de porter le salaire minimum à… 4.000 francs suisses par mois (3.250 euros) !

Dans notre pays, il est évident qu’une rémunération de ce montant pourrait efficacement « remotiver » les salariés et en conséquence faire baisser l’absentéisme.

Les Suisses ne sont pas les Français, le 18 mai dernier ils ont été appelés à se prononcer sur cette disposition par referendum.

Résultat : c’est non pour plus de 60 %.

Le record du monde du salaire minimum ne sera pas battu.



Par Philippe LAFONT – Consultant en droit social

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.