Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Embauche de travailleurs handicapés : bénéficiez d’aides financières

Publié le par dans Embauche.

Afin de favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées, l’AGEFIPH propose un certain nombre d’aides à l’emploi aux entreprises. Or ces aides ont évolué au 1er janvier 2013, avec notamment la création d’une aide aux emplois d’avenir complétant celle versée par l’Etat.

Embauche de travailleurs handicapés : deux nouvelles aides

La première aide créée concerne les travailleurs handicapés en fin de carrière. Elle vise à leur permettre de se maintenir dans l’emploi jusqu’à leur départ en retraite.

Ainsi, cette aide est accordée pour les seniors âgés de 52 ans au moins, en CDI, qui se sont vu préconiser une réduction du temps de travail par le médecin du travail. Mais dont le temps de travail est au moins égal à un mi-temps.
Son objectif est de permettre à l’employeur de maintenir le salaire.

En pratique, elle s’élève à :

  • 4.000 euros par an pour une réduction du temps de travail de 20 à 34 % ;
  • 6.700 euros par an pour une réduction de 35 à 50 % (montants au prorata en cas de temps partiel).

L’aide est plafonnée à 3 ans, mais peut être lissée sur une durée maximale de 5 ans en fonction de la date prévisionnelle de départ à la retraite.

Quant à la seconde aide créée, il s’agit d’une aide aux emplois d’avenir destinée à compléter la subvention versée par l’Etat (fixée à 47 % du taux horaire brut du SMIC).

Vous pouvez télécharger ici le formulaire de demande d’aide de l’Etat au titre d’un emploi d’avenir :

   
L’emploi d’avenir prend la forme d’un contrat unique d’insertion. Il vise à favoriser l’embauche d’un jeune peu ou pas qualifié par l’octroi d’une aide de l’Etat. Pour en savoir plus lisez notre article « Emploi d’avenir : le montant de l’aide est connu ».

En pratique, cette aide de l’AGEFIPH est fixée, pour un jeune à temps plein, à :

  • 6.900 euros pour la 1re année ;
  • 3.400 euros pour la 2e année.

Par ailleurs, il est également possible de se faire financer par l’AGEFIPH la formation du jeune, dès lors que celle-ci est diplômante ou certifiante. Et ce, à hauteur de 80 % maximum du coût de la formation.

Embauche de travailleurs handicapés : augmentation de l’aide à l’insertion professionnelle

L’aide à l’insertion professionnelle (AIP) s’adresse aux employeurs qui recrutent les personnes handicapées les plus éloignées de l’emploi, car elles sont :

  • âgé de 45 ans et plus ;
  • demandeur d’emploi ayant travaillé moins de 6 mois consécutivement dans les 12 mois précédant le recrutement ;
  • sortant d’un établissement du secteur protégé ou adapté.

Pour une telle embauche, vous pouviez jusqu’à présent bénéficier d’une aide de 2.000 euros pour un temps plein ou de 1.000 euros pour un temps partiel de 16 heures minimum. Ces montants sont doublés depuis le 1er janvier 2013 atteignant ainsi respectivement 4.000 et 2.000 euros.

Par ailleurs, ces aides étaient jusqu’alors réservées aux embauches se faisant en CDI ou en CDD d’au moins 12 mois. Désormais, il est également possible de bénéficier d’une aide pour un CDD d’une durée de 6 à 11 mois, mais d’un montant réduit. Ainsi, cette aide s’élève à 2.000 pour un temps plein (1.000 euros pour un temps partiel).

À noter : Depuis le 1er janvier 2012, l’octroi d’une aide AGEFIPH n’est plus automatique, mais se fait en principe sur la prescription du service Cap emploi. Pour en savoir plus, reportez-vous à notre article « Aides à l’emploi AGEFIPH : elles ne seront plus automatiques ».

Pour tout savoir sur les subventions et les aides à l’emploi auxquelles vous pouvez prétendre, les Editions Tissot vous proposent leur guide « Aides financières pour les entreprises ».

Anne-Lise Castell

Information AGEFIPH

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.