Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Embauche : réussir une intégration rapide du salarié

Publié le par dans Embauche BTP.

Accueillir un nouveau salarié, c’est l’intégrer dans son futur environnement de travail et s’assurer qu’il va recourir aux bonnes pratiques de prévention des risques. Un accueil réussi nécessite la mise en place de processus internes clairs, ainsi que la formation du nouvel arrivant et de son tuteur.

Le risque d’accident du travail chez les nouveaux embauchés est 50 % plus élevé que chez les salariés en poste. Il est donc nécessaire de prévoir une démarche d’intégration spécifique lors de toute embauche, qu’elle soit à durée déterminée ou indéterminée, qu’il s’agisse de stagiaires, d’apprentis, de remplaçants ou d’intérimaires.

Anticiper l’arrivée du salarié

Au préalable il faut s’organiser. Cela implique d’avoir préparé l’accueil des nouveaux arrivants à qui l’on proposera un programme d’initiation personnalisé ainsi qu’un programme de formation spécifique aux risques. La durée et les modalités de ces deux processus doivent être clairement définies.

La préparation nécessite également la nomination d’un salarié référent qui prendra en charge le nouveau venu et supervisera la procédure d’accueil. Ce parrainage, plus ou moins formel de plusieurs semaines ou plus, peut s’accompagner de la mobilisation d’autres personnes de l’entreprise.

Vous devez aussi :

  • rédiger les fiches de postes et les procédures qui seront utiles aux nouveaux salariés ;
  • vérifier systématiquement leur permis de conduire, CACES, etc. Et s’ils sont amenés à utiliser des engins de levage ou de manutention, contrôler que les autorisations de conduite ou d’utilisation leur ont été délivrées ;
  • préparer et ranger le poste de travail du salarié, et mettre à sa disposition tous les outils et équipements de protection individuelle (EPI) qui lui seront nécessaires ;
  • informer le personnel de l’arrivée imminente d’un nouveau salarié (nom, fonction) et, associer tous vos collaborateurs à l’initiation et à l’accueil des nouveaux arrivants.

Pour être sûr de ne manquer aucune étape dans l’accueil des nouveaux travailleurs, les Editions Tissot vous proposent de télécharger un tableau récapitulatif des mesures de prévention à mettre en œuvre [lien 4] extrait de l’ouvrage « Sécurité et situations de chantier BTP ».

Dès l’entretien d’embauche, vous devez enfin fournir au salarié toutes les informations nécessaires sur l’entreprise, la personne qui va l’accueillir et la réalité de son poste de travail.


Gérer les premiers jours

La remise d’un livret d’accueil au nouveau salarié, le jour de son arrivée est conseillée. Elle se justifie d’autant plus que l’entreprise fait appel fréquemment à des intérimaires.

En fonction de l’importance que l’on veut lui donner, ce livret comportera un nombre plus ou moins important de rubriques allant de la présentation de l’entreprise et de ses activités, à ses règles de fonctionnement, en passant par des informations purement logistiques.

La remise de ce document doit s’accompagner d’une visite des locaux ou du site de travail. Elle permettra au nouveau venu d’avoir une vue d’ensemble de son environnement de travail et de rencontrer ses futurs collègues et sa hiérarchie directe.

Le jour de son arrivée, vous devez :

  • présenter au nouveau venu, le salarié référent auquel il pourra s’adresser en cas de problème ;
  • remettre à l’intéressé les documents essentiels : fiche de poste, procédures, plan de circulation, organigramme, etc. ainsi que sa tenue de travail et les EPI.
Le nombre des documents remis doit toutefois être réduit afin de faciliter leur assimilation.

Vous devez aussi lors des premiers jours :

  • dispenser au salarié une formation générale sur l’entreprise, ses dangers spécifiques et les mesures de protection correspondantes (signaux de sécurité, voies de circulation, machines et appareils, substances dangereuses…) ;
  • lui indiquer les procédures en cas d’accident et les règles et consignes de sécurité à suivre en cas d’incendie ;
  • l’informer sur les dysfonctionnements les plus fréquents et les moyens pour y remédier.

Poursuivre l’intégration

Vous devez donner le temps nécessaire au nouveau salarié d’intégrer les informations concernant son poste de travail et les tâches qui lui sont demandées. Par conséquent il faut modérer ses cadences de travail, tant qu’il n’a pas complètement intégré et assimilé la formation à son poste.

Au cours de cette période, il est essentiel de vérifier régulièrement :

  • que le salarié a les connaissances et les capacités requises pour effectuer son travail en toute sécurité ;
  • que les connaissances requises sont comprises, acquises et bien mises en pratique ;
  • que l’encadrement effectue régulièrement des contrôles des connaissances des nouveaux embauchés.

En cas de lacune, veillez à ce que le ou les intéressé(s) reçoive(nt) la formation nécessaire et/ou complémentaire. Pour des cas concrets de gestion du personnel intégrant les spécificités du BTP, les Editions Tissot vous conseillent leur ouvrage « Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP ».

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.