Droit du travail & RH

Etre attentif au langage non verbal

Publié le par dans Management.

Dès que deux personnes sont en présence l’une de l’autre, elles communiquent, même si aucune parole n'est prononcée. Cette communication sans mot se nomme le langage non verbal car il comprend une réelle syntaxe. Tentons d’en décrypter certains éléments, importants à identifier chez vos collaborateurs et à contrôler dans vos comportements.

Le regard parle

Beaucoup d’études ont montré que le regard avait une influence prégnante dans la compréhension de vos messages et de ceux de vos collaborateurs. Dans son livre sur les biais cognitifs, Daniel Kahneman relate une expérience faite dans une entreprise où chacun était habitué à déposer librement une somme dans la salle de repos afin de financer l’approvisionnement en café. Sous prétexte de décoration, une photo a été mise à côté de la boite où les sommes étaient déposées, et changée tous les jours. Parmi les photos, l’une représentant un visage regardant directement celui ou celle versant une somme a été affichée plusieurs fois. Constat : à chaque fois que cette photo était en place, les sommes versées étaient supérieures à la moyenne des autres jours !

Soyez attentif à regarder vos collaborateurs quand vous échangez avec eux, ou croisez leur regard quand vous passez auprès d’eux. Ne vous laissez plus absorber dans vos réflexions, par vos papiers et par l’écran de l’ordinateur.

Les gestes parlent

Les gestes accompagnent vos échanges verbaux en apportant une signification complémentaire importante. L'impatience par exemple :

  • votre collaborateur qui se dandine d'un pied sur l'autre, regarde sa montre ou son portable, soupire profondément, etc. ;
  • vous-même qui tapotez sur votre bureau pendant que votre collaborateur vous parle, etc.

D'autres de vos gestes peuvent engendrer une grande irritation de la part de vos collaborateurs. Par exemple, votre posture, telle que celle que vous pouvez afficher à leur arrivée dans votre bureau. Tout votre corps, comme celui de vos interlocuteurs, accompagne les messages que vous exprimez. Des hochements de tête montrent votre écoute, le jeu de vos mains peut renforcer votre discours, mais il peut aussi dénoter de l’inquiétude et des doutes. Etre attentif à ces signaux durant la présentation de nouveaux objectifs ou une nouvelle orientation peut s’avérer crucial pour que votre message soit perçu comme vous le souhaitez par votre équipe.

Le temps qui s'écoule parle

J’avais rencontré un manager qui m’avait confié très sérieusement : « vous savez, lorsque vous recevez un collaborateur il faut toujours être disponible à l’heure de l’entretien et ne pas le faire attendre une seule seconde de trop ! ». Des estimations ont été faites sur le temps d’attente. Tout dépend de la personne, de la situation et des raisons de l’attente. Chacun porte en soi sa propre horloge et, dans un groupe de personnes, les différentes horloges sont loin d'être synchrones. En revanche, quelle que soit la situation et sans aucune indication sur le temps de notre attente, celle-ci devient manifeste pour tout un chacun au bout de 20 secondes réelles. Toute attente suscite avant tout un sentiment d’ignorance, puis génère de l’anxiété, et pour finir de la colère. Un bon moyen de faire perdre ses moyens à vos collaborateurs et de créer une situation inutilement conflictuelle.

Votre image parle

Votre apparence dit beaucoup de vous. Votre tenue vestimentaire reflète bien plus que toute parole :

  • votre autorité et votre compétence ;
  • votre ouverture d’esprit et votre envie de dialoguer ;
  • votre appartenance à un milieu social et professionnel, etc.

Il s’avère que les habitudes vestimentaires sont révélatrices de l’image de l’entreprise et de sa performance. Une étude de l’agence REUTER a montré que 70 % des professionnels français interrogés considèrent qu’un employé habillé de manière formelle sera plus productif, alors que des professionnels suédois ne seront que 48 % à le penser. Un costume avec cravate là où le costume sans cravate sera plus approprié, la jupe stricte là où une robe colorée sera préférable, ou encore un jean… il s’agit à chaque fois d’un code à comprendre. Avant de dire quoi que ce soit, vous serez jugé sur votre look. Il ne faut pas tomber dans l’extrême : restez vous-même. Il s’agit simplement de trouver un bon équilibre entre vos goûts vestimentaires et l’adaptation à votre entourage professionnel.

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.