Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Exposition à l’amiante : quels sont les équipements nécessaires ?

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Un arrêté du 7 mars 2013 fait le point sur les équipements de protection qui doivent être remis aux salariés effectuant des travaux de désamiantage. Les obligations d’entretien et de vérification de ces équipements sont également précisées.

Vos salariés doivent être dotés d’équipements de protection spécifiques dès lors qu’ils effectuent :

  • des travaux de retrait ou d’encapsulage d’amiante ou de matériaux en contenant ;
  • ou des interventions sur des matériaux susceptibles de provoquer l’émission de fibres d’amiante.

Exposition à l’amiante : choix des équipements

En pratique, le choix des équipements dépend du niveau d’empoussièrement.
Lorsque ce niveau est supérieur à 5 fibres par litre, le salarié doit avoir au minima :

  • des vêtements de protection à usage unique avec capuche, fermés au cou, aux chevilles et aux poignets ;
  • des gants étanches aux particules compatibles avec l’activité exercée ;
  • des chaussures, des bottes décontaminables ou des surchaussures à usage unique ;
  • et, un ou plusieurs appareils de protection respiratoire (APR) variant selon l’évaluation des risques réalisée par l’employeur et le niveau d’empoussièrement (3 niveaux différents étant prévus).

Les obligations d’entretien et de vérification des équipements

Vous avez l’obligation de vérifier que les APR sont adaptés à l’opération en cours et à la morphologie de vos salariés. À cet effet, un test d’ajustement doit notamment être réalisé.

Vous devez aussi vous assurer que vos salariés sont bien formés aux règles d’utilisation et d’entretien des APR.

Pour tout savoir de votre obligation de formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l’amiante, téléchargez notre dossier de synthèse :

Enfin, vous devez veiller à ce que le nettoyage, le rangement et la maintenance des APR soient conformes aux instructions du fabricant et à la règlementation.

En pratique, les APR doivent faire l’objet d’une vérification avant chaque utilisation. Cette vérification porte sur :

  • l’état général et le bon fonctionnement de l’APR ;
  • un test d’étanchéité permettant de vérifier que l’équipement est ajusté au travailleur.
   
Une telle vérification doit également être opérée lors de toute intervention sur l’équipement ou de tout évènement susceptible d’altérer son efficacité. A minima, il faut faire au moins une vérification par an.

Enfin, après chaque utilisation, les APR doivent être décontaminés.

Pour plus de précisions sur vos obligations de sécurité lorsque vous avez des salariés exposés à l’amiante, les Editions Tissot vous proposent leur documentation « Evaluation des risques professionnels et Document Unique dans le BTP ».


Anne-Lise Castell

Arrêté du 7 mars 2013 relatif au choix, à l’entretien et à la vérification des équipements de protection individuelle utilisés lors d’opérations comportant un risque d’exposition à l’amiante

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.