Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités en droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Exposition au bruit : seuls 38 % des salariés de la construction se disent protégés

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Parmi les risques professionnels, l’exposition au bruit est une importante préoccupation. Ce risque fait d’ailleurs partie des facteurs de pénibilité en vigueur depuis 2016. A l’occasion de la 3e édition de la campagne Semaine de la Santé Auditive du 15 au 19 octobre 2018, l’IFOP a mené une enquête « Bruit, santé auditive et qualité de vie au travail » intéressant largement le secteur de la construction.

Le bruit : un risque professionnel et un facteur de pénibilité

L’exposition au bruit est un risque professionnel. Il peut entraîner de nombreuses pathologies physiques (troubles auditifs, surdité) mais impacte également la santé psychique. Certaines maladies peuvent donc être reconnues professionnelles notamment la surdité, inscrite au tableau n° 42 du régime général.

Depuis 2015, le bruit est inscrit au rang des facteurs de pénibilité au travail. Rappelons que ce dispositif permet notamment aux salariés particulièrement exposés à ces risques de pénibilité, d’acquérir des points pour se former, passer à temps partiel ou pour partir à la retraite de façon anticipée via leur compte professionnel de prévention « C2P » (ex compte personnel de prévention de la pénibilité).

Pour le bruit, la pénibilité se situe selon deux seuils :

  • l’exposition quotidienne à un bruit d'au moins 81 décibels pour une période de référence de 8 heures (600 heures par an au moins) ;
  • et/ou l’exposition à des bruits impulsionnels (brefs et répétés) d'au moins 135 décibels (à raison de 120 fois par an minimum).

Le bruit en milieu professionnel est donc un enjeu de santé publique et spécialement dans le BTP.

Selon l’enquête IFOP réalisée, 67 % des actifs occupés travaillant dans la construction perçoivent une gêne causée par le bruit et les nuisances sonores sur le lieu de travail. 72 % de ces mêmes salariés estiment que la gêne occasionnée est susceptible d’avoir des répercussions sur l’apparition de troubles auditifs (bourdonnements d’oreilles, hypersensibilité au bruit, surdité).

38 % des salariés de la construction déclarent bénéficier de dispositifs de protection contre le bruit

Vous devez prendre en compte l’exposition au bruit de vos salariés. Ce risque doit d’ailleurs être répertorié dans le document unique d’évaluation des risques professionnels et des équipements de protection doivent être mis à la disposition des salariés pour anéantir ou diminuer au maximum ce risque. Lorsqu’au vu de l’évaluation réalisée, l’exposition dépasse certaines limites, vous devez veiller à ce que les salariés reçoivent des informations et une formation adaptée sur le risque bruit.

Vous êtes garant de la santé physique et mentale et de la sécurité de vos salariés. Une obligation générale de sécurité de résultat pèse sur vous à ce titre.

Vous devez donc permettre à tous vos salariés de préserver leur santé auditive en mettant en œuvre des mesures de prévention.

Selon l’enquête IFOP, seuls 28 % des salariés interrogés déclarent avoir à leur disposition des protecteurs individuels contre le bruit (bouchons mousse, bouchons en silicone, casques anti-bruit passifs ou actifs…). Parmi ces salariés, 38 % sont issus de la construction. En ce qui concerne la formation et l’information, 41 % déclarent que des sessions d’information et de sensibilisation ont été organisées pour modifier les comportements collectifs.

A la lecture de cette enquête, il apparaît que ce risque professionnel n’est pas suffisamment considéré alors même que le bruit entraîne des conséquences importantes sur la santé. Dans le secteur, de gros efforts de prévention doivent encore être réalisés.

Pour bien comprendre le risque bruit, les Editions Tissot vous proposent un kit spécial avec :

  • un dossier sur le sujet qui vous donnera notamment les actions préventives ou correctives à mettre en place ;
  • 1 fiche mémo pour garder à l’esprit les points essentiels (format PDF) ;
  • 1 quiz de 21 questions pour faire le point sur les connaissances des salariés ;
  • 1 affiche pour interpeler les salariés sur les risques encourus et leurs obligations : Affichage sur la prévention du risque bruit

Commandez le kit

Sondage Ifop pour l’Association Journée Nationale de l’Audition, octobre 2018