Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Formation professionnelle et métallurgie : de l’OPCAIM à l’OPCO 2i

Publié le par dans Formation professionnelle métallurgie.

La loi avenir professionnel du 5 septembre 2018 a engendré une grande réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle. Parmi ces mesures, la création des opérateurs de compétences (OPCO) chargés d’accompagner la formation professionnelle.

Transfert progressif de la collecte vers les URSSAF et disparition des OPCA

L’année 2019 est une année de transition pour le financement de la formation professionnelle.

Avant la loi avenir professionnel, la collecte des fonds de la formation professionnelle continue et le financement la formation des salariés étaient confiés aux OPCA (organisme paritaire collecteur agréé).

Mais les agréments des 20 OPCA (dont l’OPCAIM pour la branche métallurgie) ont expiré au 31 décembre 2018 pour être remplacés par 11 OPCO (opérateurs de compétences).

Notez-le
Même si leur agrément a officiellement expiré au 31 décembre 2018, les OPCA restaient agréés provisoirement en tant qu’OPCO jusqu’au 1er avril 2019, date d’agrément des 11 nouveaux OPCO.

Autre gros changement : la collecte de la contribution à la formation professionnelle.

En effet, à l’horizon 2021, ce seront les URSSAF qui collecteront directement les différentes contributions au titre de la formation professionnelle. D’ici cette échéance, ce sont les OPCO qui sont chargés de ce recouvrement.

Enfin, autre nouveauté de la loi avenir professionnel : la création, au 1er janvier 2019, d’une institution nationale publique « France compétences » chargée de la régulation et du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Entre autres, « France compétences » a pour mission de répartir l’ensemble des fonds mutualisés de la formation et de l’alternance entre les différents financeurs : opérateurs de compétences (OPCO), Caisse des dépôts et consignations (CDC), Etat, régions, commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR) et opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Création de l’OPCO 2i pour la filière industrie

Les OPCO ont pour mission d’accompagner la formation professionnelle. Ils financent les contrats d’apprentissage et de professionnalisation, ils doivent apporter un appui technique aux branches en matière de GPEC, mais également dans leur mission de certification. Ils doivent également favoriser la transition professionnelle, et améliorer l’information et l’accès à la formation dans les TPE et PME.

Les OPCO sont regroupés dans une logique de filière professionnelle, de cohérence des métiers et des compétences. Le but recherché est de mutualiser les moyens, les compétences et les outils.

Concernant la branche de la métallurgie, l’arrêté du 29 mars 2019 confirme la création de l’opérateur de compétences interindustriel (OPCO 2i) au 1er avril 2019.

Avec plus de 30 branches professionnelles, l’OPCO 2i regroupe la majeure partie du secteur industriel :

Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d’un opérateur de compétences (OPCO 2i)

Il conviendra de suivre les évolutions de cette réforme et notamment la date d’entrée en vigueur de l’ordonnance relative à la collecte des contributions des employeurs au titre du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Sur l’année 2019, l’OPCAIM devrait rester l’interlocuteur des entreprises de la branche de la métallurgie en tant que mandataire d’OPCO 2i.

Vous voulez tout savoir de la loi avenir professionnel ? Les Editions Tissot ont créé pour vous une synthèse résumant toutes les nouveautés essentielles de la loi.

En savoir plus sur cette synthèse

Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d’un opérateur de compétences (OPCO 2i) - Jo du 31 mars

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.