Droit du travail & RH

Formations dans le BTP : un bilan 2018 encourageant avec des leviers d’action identifiés !

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Une étude dévoilée le 6 mai 2020 par l’Observatoire national des formations à la prévention montre, pour l’année 2018, une nette augmentation des formations à la prévention mises en œuvre dans le BTP. Un bilan encourageant qui met également en exergue certaines pistes d’amélioration à mettre en œuvre.

Formation dans le BTP : un constat général très positif

L’étude mise en œuvre par l’Observatoire national des formations à la prévention a été menée auprès des entreprises du BTP de moins de 20 salariés ayant suivi une formation en 2018.

Le rapport qui en découle fait état d’une augmentation de 12 % du nombre de formation sur l’année 2018 par rapport à 2017.

Cette hausse porte sur plusieurs catégories de formations :

  • celles liées à la gestion augmentent de 30 % avec des thèmes relatifs à la dématérialisation des appels d’offre et marchés publics ou encore la mise en œuvre du prélèvement à la source ;
  • les formations liées à la prévention ont quant à elle augmenté de 21 %, restant ainsi le 1er domaine de formation (55 % des formations mises en œuvre). 82 700 stagiaires ont ainsi suivi une formation liée à la prévention en 2018.

La place des formations liées à la prévention se justifie principalement par l’existence de formations obligatoires. Les formations à l’électricité (+ 58 % par rapport à 2017), la conduite d’engins (+ 11 %), le travail en hauteur (+ 13 %) et le secourisme (+ 12 %) restent les plus suivies.

Les Travaux Publics, les électriciens et les couvreurs figurent parmi les métiers les plus représentés dans les formations liées à la prévention, ce postulat étant déjà relevé en 2017. Toutefois, au cours de l’année 2018, le nombre de stagiaire issus des métiers des Travaux Publics, maçons carreleurs et serruriers métalliers a fortement augmenté.

Formation dans le BTP : des pistes d’amélioration à mettre en œuvre

Si les formations liées à la prévention restent majoritaires, l’Observatoire national des formations à la prévention précise que les formations relatives aux contraintes physiques représentent toujours une part trop faible des formations mises en œuvre (1 % de l’ensemble) au vu des risques professionnels rencontrés dans le BTP. En effet, les manutentions manuelles restent la première cause d’accident du travail et les troubles musculo-squelettiques sont en tête des maladies professionnelles.

Toutefois, le nombre de formations relatives à cette problématique continue d’augmenter (+ 5 % soit 677 formations), ce qui reste encourageant.

A l’opposé, les formations techniques poursuivent leur déclin (- 12 %), les formations relatives aux métiers faisant état d’une baisse de 8 %.

Le rapport publié par l’observatoire national fait également état d’écarts selon les profils des stagiaires :

  • les chefs d’entreprises continuent de suivre davantage de formations techniques (65 %) par rapport aux formations liées à la prévention (23 %) même si le nombre de ces dernières augmentent (+ 6 %) par rapport à 2017 ;
  • les femmes qui représentent 8 % des actifs du BTP représentent 2% des stagiaires ;
  • 60 % des stagiaires ont entre 20 et 40 ans. Ainsi, les plus de 51 ans ne représentent que 15 % des formations alors qu’ils pèsent 30 % des actifs du BTP (cet écart se justifiant pour partie grâce à l’expérience acquise).

Au vu de ce rapport, l’OPPBTP souhaite poursuivre ses « efforts pour motiver les chefs d’entreprise artisanale à développer leur culture prévention avec une approche pragmatique et positive pour impacter leur performance globale ». Il s’agit ainsi de :

  • rendre les formations plus adaptées aux spécificités des entreprises afin de faciliter leur suivi par les chefs d’entreprise et les conjoints non-salariés ;
  • développer la réalité virtuelle et la réalité augmentée ;
  • poursuivre le développement des formations numériques.


Observatoire national des formations à la prévention dans l’artisanat du BTP – note de synthèse – chiffre 2018

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.