Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Fortes chaleurs : pas de relâchement des EPI !

Publié le 24/05/2022 à 04:59 dans Sécurité et santé au travail BTP.

Temps de lecture : 2 min

La chaleur est arrivée tôt cette année. Les salariés travaillant en extérieur sont parmi les plus touchés. Ils peuvent être tentés de se mettre torse nu ou de remplacer leurs casques de chantier par des casquettes. Attention, vous ne pouvez pas laisser passer de tels comportements sur les chantiers.

Tenue vestimentaire : la sécurité avant tout

Certes, chaque salarié est en principe libre de se vêtir comme il l’entend. Mais des restrictions à la liberté de se vêtir peuvent intervenir lorsqu’il existe des raisons d’hygiène et de sécurité.

Or, c’est bien le cas dans le secteur du BTP où le port des équipements de protection individuelle sur les chantiers est indispensable pour garantir la sécurité des salariés.

Vous ne pouvez pas laisser vos salariés se protéger moins bien, même en période caniculaire.

Ainsi, une casquette ne peut jamais remplacer un casque de chantier, ni des tongs des chaussures de sécurité.

Vous devez également inciter vos salariés à ne pas se mettre torse nu pour se protéger des coups de soleil.

Si vous tolérez des comportements à risque, votre responsabilité peut être engagée.

Aider les salariés à se protéger des fortes chaleurs

Si les salariés doivent jouer le jeu de la sécurité, vous devez aussi essayer d’adapter au maximum la tenue de travail de vos salariés aux fortes chaleurs actuelles. Ainsi, il faut essayer de leur fournir des vêtements de protection clairs, qui permettent l’évacuation de la sueur. Il faut également leur fournir des lunettes de protection teintées pour faire face au soleil.

En cas de forte chaleur, vous devez aussi envisager des mesures protectrices :

  • un aménagement des horaires de travail, afin d’éviter les heures les plus chaudes ;
  • des pauses supplémentaires ;
  • ou encore l’affectation de salariés à des travaux sur des chantiers de repli en intérieur ou à des travaux en atelier.

Si malgré tous vos efforts, le travail paraît impossible, sachez que la canicule peut, au cas par cas, être une cause de chômage intempéries.

Pour en savoir plus sur les mesures de prévention à prendre en cas de forte chaleur, et sur les risques encourus si vous ne prenez pas les mesures de protection nécessaires, les Editions Tissot vous conseillent leur documentation « Social Bâtiment ».

3133

Anne-Lise Castell

Juriste en droit social et rédactrice au sein des Editions Tissot

Diplômée du master 2 DPRT de la faculté de droit de Montpellier et experte en droit social, je suis spécialisée dans la rédaction juridique. Au sein des Editions Tissot, je participe à l'animation...