Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Grève : que faire si la pénurie de carburant bloque vos chantiers ?

Publié le par dans Contrat de travail BTP.

Suite aux blocages des raffineries, l’activité des entreprises du BTP souffre des effets de la grève contre le projet de loi Travail. Certaines entreprises manquent de carburant pour les véhicules et/ou engins de chantiers et connaissent des difficultés d’approvisionnement des matériaux. Sans compter le risque que les salariés ne puissent plus venir travailler. Que faire si la situation perdure ?

Pénurie d’essence : envisager différentes solutions pour les salariés

Certains salariés peinent peut être à venir travailler dans l’entreprise ou sur les chantiers. Si la solution des transports en commun n’est pas envisageable et que le salarié ne peut pas non plus se rendre au travail à pied ou en vélo, quelles possibilités s’offrent à vous ?

Vous pouvez tout d’abord conseiller aux salariés concernés de poser des congés payés, des jours RTT ou des repos compensateurs. Mais en aucun cas, vous ne pouvez obliger la prise des congés payés. En effet, vous avez besoin de l’accord du salarié pour décompter ces absences de ses congés payés.

Parlez également avec vos salariés de la solution du covoiturage. Un collègue passe peut être près de chez eux.
Vous pouvez également prendre l’initiative d’organiser le transport de vos salariés en mettant en place un système de navette qui permettrait de prendre les salariés à leur domicile ou à un autre point de rencontre.

Il est aussi possible d’envisager le recours au télétravail qui permet à un salarié de réaliser tout ou partie de ses tâches en dehors de l’entreprise, même si cela ne vous aidera pas forcément à avancer vos chantiers !

Pénurie d’essence : recourir à l’activité partielle en raison des difficultés d’approvisionnement

Si le défaut d’approvisionnement en carburant perdure et que vous connaissez des difficultés d’approvisionnement en matériaux, vous pourrez recourir à l’activité partielle.
En effet, des difficultés d’approvisionnement en matières premières ou en énergie font partie des circonstances exceptionnelles qui peuvent justifier le recours à l’activité partielle (Code du travail, art. R. 5122–1).

Vous réduirez alors votre durée du travail en deçà de la durée légale hebdomadaire ou vous fermerez temporairement votre entreprise. Vous pourrez même obtenir une aide publique de l’Etat au titre de l’activité partielle. Vous devez toutefois respecter certaines formalités, notamment consulter vos représentants du personnel et adresser au préfet une demande préalable d’autorisation. Toutes ces formalités vous sont expliquées dans la documentation des Editions Tissot « Social Bâtiment ».

Si vous avez déjà atteint le contingent d’heures indemnisables au titre de l’activité partielle, ou que vous souhaitez éviter que vos salariés pâtissent d’une baisse de leur rémunération, d’autres solutions existent.

Il vous sera ainsi peut être possible de réorganiser l’activité et en profiter par exemple pour faire nettoyer les engins de chantiers, vérifier l’état des équipements individuels de protection, former vos salariés, etc.

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.