Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Hausse des cas de Covid-19 : les règles à connaître dans le BTP

Publié le 12/07/2022 à 06:00 dans Sécurité et santé au travail BTP.

Temps de lecture : 3 min

L’OPPBTP a souligné une montée de l’absentéisme lié au Covid-19 et une difficulté à organiser le travail sur les chantiers. L’occasion de rappeler les précautions à prendre pour se protéger du virus dans le BTP et les règles d’isolement quand on est malade ou cas contact.

Les mesures de protection à prendre

Pour limiter les contaminations dans les entreprises du BTP et sur les chantiers, l’OPPBTP recommande :

  • le lavage des mains fréquent et l’utilisation régulière du gel hydroalcoolique ;
  • le port du masque dans les transports en commun, dans les véhicules lors de déplacements à plusieurs compagnons si on ne peut pas aérer, dans les espaces clos et salles de réunion qui ne peuvent pas être largement aérés ;
  • l’aération systématique des salles, réfectoires et véhicules ;
  • le nettoyage régulier des surfaces (tables, poignées, équipements) ;
  • la distanciation pendant les repas en privilégiant les prises de repas à l’extérieur.

Elle appelle également à la vigilance de chacun au respect des gestes barrières, au port du masque dès l’apparition des premiers symptômes et à la vérification de son statut au regard du virus par un test.

Notez le

Un projet de loi maintenant provisoirement un dispositif de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le Covid-19 a été déposé à l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier. Ce texte souligne qu’il n'apparaît pas nécessaire de proroger le cadre de l’état d’urgence ni le régime de sortie de crise sanitaire. En revanche, le maintien d’un dispositif de veille et de sécurité sanitaire s’impose jusqu’à la fin de la prochaine période hivernale afin de suivre l’évolution de l’épidémie et d’être en mesure d’émettre des recommandations ou prendre les mesures nécessaires.

L’isolement et la gestion des cas contacts

Une obligation d’isolement en cas de contamination…

Pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans, l’isolement est de 7 jours après la date du début des signes ou la date du test positif. Une levée anticipée est possible au bout de 5 jours :

  • avec un résultat de test antigénique ou RT-PCR négatif ;
  • et en l’absence de signes cliniques d’infection depuis 48 heures.

Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes non vaccinées, l’isolement est de 10 jours après la date du début des signes ou la date du test positif. Une levée anticipée au bout de 7 jours est possible dans les conditions décrites ci-dessus.

Bon à savoir

La personne positive doit respecter les gestes barrières, notamment le port d’un masque, pendant les 7 jours suivants sa sortie d’isolement.

… mais pas d’obligation pour les cas contacts

Il n’y a pas d’obligation d’isolement par contre il faut réaliser un test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) 2 jours après avoir été prévenu par l’Assurance maladie ou par la personne positive de sa situation. Il n’y a plus de distinction entre personnes vaccinées ou non depuis le 21 mars 2022.

Si le résultat du test est négatif, le salarié doit surveiller s’il ressent des symptômes associés au Covid-19 (fièvre, toux, etc.) et respecter les gestes barrières (port du masque, limiter les contacts et télétravailler si possible).

Bon à savoir

Des règles particulières s’appliquent pour les parents d’enfants de moins de 16 ans atteints du Covid-19. Le salarié concerné peut demander à bénéficier d'un arrêt de travail pour personne cas contact identifiée par l'Assurance maladie s’il ne peut pas télétravailler.

3133

Anne-Lise Castell

Juriste en droit social et rédactrice au sein des Editions Tissot

Diplômée du master 2 DPRT de la faculté de droit de Montpellier et experte en droit social, je suis spécialisée dans la rédaction juridique. Au sein des Editions Tissot, je participe à l'animation...