Droit du travail & RH

Isolement et télétravail : ce qui change en ce début d’année

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

De nouvelles mesures ont été prises en ce début d’année pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. L’OPPBTP a pour la 18e fois remis à jour son guide de préconisations le 3 janvier dernier. La nouvelle version traite principalement de l’obligation du télétravail et des nouvelles règles d’isolement des salariés malades et cas contacts.

Le télétravail devient obligatoire quand il est possible

A partir du 3 janvier et pour 3 semaines, vous devez fixer un nombre minimal de 3 jours de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent. Ce nombre peut être porté à 4 jours lorsque l’organisation du travail et la situation des salariés le permettent. Des sanctions pourraient être fixées si vous ne respectez pas cette règle (voir notre article « Télétravail lié au Covid-19 : 3 ou 4 jours obligatoires à compter du 3 janvier 2022 ».

Le télétravail est toutefois nécessairement de portée limitée dans le BTP. Bon nombre de postes de travail ne sont pas télétravaillables mais vous devez quand même réfléchir sérieusement à la question notamment pour les postes administratifs. Vous devez identifier concrètement les activités qui peuvent faire l’objet de télétravail et non réfléchir à partir des « métiers ». Car pour des métiers qui paraissent a priori non « télétravaillables », une partie des activités peut parfois s’effectuer à distance.

Face à l’impossibilité de télétravail, l’OPPBTP rappelle l’importance primordiale, face aux risques traditionnels des chantiers, d’assurer la présence sur chantier d’équipes complètes, y compris l’encadrement managérial et technique.

Plus que jamais les gestes barrière doivent aussi être respectés. Dans les lieux de pause et les vestiaires, qui peuvent être source de promiscuité, les mesures qui avaient été prises dès les premières vagues retrouvent toute leur utilité (roulement des horaires, écrans barrières…).

Mesures d’isolement des salariés cas contacts ou malade

Cas contacts

Les règles d’isolement ont changé au 3 janvier 2021 avec comme grosse nouveauté que l’isolement n’est plus obligatoire pour les personnes ayant reçu un schéma vaccinal complet. Elles doivent néanmoins :

  • réaliser un test immédiat puis, en cas de test négatif, réaliser une surveillance par autotests à J + 2 et J + 4 après la date du dernier contact avec le cas ;
  • favoriser le recours au télétravail, respecter scrupuleusement les mesures barrières, porter un masque dans l’espace public, informer leurs contacts et limiter leurs interactions sociales.

L’isolement reste imposé pour les personnes non vaccinées ou avec un schéma vaccinal incomplet pendant 7 jours pleins après la date du dernier contact avec le cas. Pour sortir de quarantaine ces personnes doivent réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif.

Important
Tous les salariés qui ont travaillé ensemble ne sont pas cas contact. L’OPPBTP rappelle que les salariés doivent déclarer les collègues avec qui ils ont été en contact depuis l’apparition de leurs symptômes et les 48 heures qui précèdent ou au cours des 7 jours précédant le test positif dès lors qu’il y a eu :
- soit un contact direct sans masque en face à face à moins de 2 mètres, quelle qu’en soit la durée (bise, serrage de mains) ;
- soit le partage d’un espace intérieur pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur une période de 24 heures, sans masque, ou lors d’un repas ou d’une pause-café ou en cas de face à face durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement ;
- soit échangé des équipements ou matériels sans désinfection avant l’échange.

Salariés malades

S’agissant d’un salarié malade en cas de schéma vaccinal complet, l’isolement est de 7 jours pleins après la date du début des signes ou la date du test positif. Il peut être levé à J + 5

  • avec un résultat de test antigénique ou RT-PCR négatif ;
  • et en l’absence de signes cliniques d’infection depuis 48 heures.

Si le salarié n’est pas vacciné ou a un schéma vaccinal incomplet, l’isolement est de 10 jours pleins après la date du début des signes ou la date du test positif. Il peut être levé à J + 7 avec les mêmes conditions :

  • un résultat de test antigénique ou RT-PCR négatif ;
  • et l’absence de signes cliniques d’infection depuis 48 heures.


Mise à jour du guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de coronavirus SARS-COV-2 édité par l’OPPBTP le 3 janvier 2021 (18eme version)