Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

J’évite les situations entraînant des troubles musculo-squelettiques (TMS)

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Publi-communiqué – Les troubles musculo-squelettiques (TMS) constituent la première cause de maladie professionnelle en France. Statistiquement, vous avez ou serez bientôt confronté à leurs conséquences dans votre entreprise. Ce mois-ci, votre challenge sera donc le suivant : agir pour éviter les situations entraînant des TMS.

Un salarié victime de troubles musculo-squelettiques (TMS) peut être arrêté pendant une longue durée, être reconnu en maladie professionnelle voire être déclaré inapte à son poste de travail. Tout cela coûte beaucoup d’argent à votre entreprise. Il est primordial de bien réfléchir en amont sur la situation de votre entreprise face aux TMS pour ensuite identifier des actions à mettre en œuvre en interne ou en externe.

Prévention des TMS : l’analyse des causes et le respect des normes

Les origines des TMS sont variées et nécessitent un travail d’analyse de l’employeur face aux postes existants dans son entreprise. Sont généralement cités le port manuel de charges, les mauvaises postures, la répétition d’un même geste ou le non-port des équipements de protection individuelle (tels que les genouillères pour les soliers). Un exercice de veille juridique s’impose également. Il existe en effet des normes précises visant à protéger la santé du salarié, notamment des TMS. Sont concernées en particulier les limitations du port de charges. La documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré » vous rappelle qu’un travailleur adulte de sexe masculin ne peut porter des charges supérieures à 55 kg (ou 105 kg en cas d’autorisation préalable du médecin du travail). Les femmes ne peuvent porter des charges supérieures à 25 kg (40 kg en utilisant une brouette, poids de la brouette comprise). Enfin, depuis le 11 octobre 2013, les mineurs ne peuvent porter de charges dépassant 20 % de leur poids (sauf autorisation médicale délivrée par le médecin du travail).

Prévention des TMS : les solutions internes

Face à chaque cause potentielle de TMS, des solutions internes à l’entreprise sont envisageables. Pour le port de charges, vous pouvez recourir à des outils ou des appareils favorisant la manutention et le levage des charges. N’oubliez pas que le recours à la manutention manuelle n’est possible que lorsqu’il constitue la seule alternative ! Face aux mauvaises postures, il vous faut informer les salariés des risques encourus et des bonnes pratiques. Pour vous aider, la documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré » met à votre disposition des  illustrations claires et efficaces prêtes à être affichées dans les locaux de travail et à appuyer ainsi une campagne de communication. Face au travail répétitif, il vous faut repenser peut-être l’organisation du travail sur chantier, en favorisant la polyvalence et l’alternance des tâches. Attention aussi aux cadences exigées : la mécanisation de certaines tâches peut limiter la pénibilité du poste de travail. Enfin, face aux oublis dans le port de certains EPI, il est nécessaire que vous meniez des opérations de vérification sur chantier, en rappelant les raisons du port des EPI et en sanctionnant les salariés si nécessaire.

Prévention des TMS : les solutions externes

Pour agir en profondeur sur la prévention des TMS, il est souvent utile de porter la réflexion au-delà même de votre entreprise. Ainsi, vous pouvez prendre contact avec votre correspondant OPPBTP pour mettre en place des formations « gestes et postures » sur les chantiers. Autre piste : travailler main dans la main avec les fournisseurs afin de diminuer la pénibilité liée à l’usage de leurs produits ou matériaux. Réduire le poids de certains outils ou contenants, créer des emballages plus ergonomiques engendrent un impact positif immédiat. Enfin, comme le souligne la documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré », il est toujours intéressant d’échanger avec le maître d’ouvrage ou le coordinateur SPS pour, notamment, anticiper les modalités de livraison des matériaux sur chantiers. Lors des chantiers sur plusieurs étages, pourquoi ne pas utiliser une grue de levage pour monter directement les matériaux de tous les corps d’état ?

Prévenir les TMS nécessite de nombreuses actions de votre part. Mais en mobilisant tous les leviers décrits, vous obtiendrez des résultats concrets rapidement.

Grâce à la documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré », les TMS n’auront plus de secret pour vous. Vous bénéficierez de toutes les informations utiles et pratiques pour en identifier les causes et y faire face par des actions appropriées. Nos illustrations faciliteront la communication avec vos salariés, qui doivent être acteurs de la protection de leur propre santé.

Nous vous proposons donc de tester gratuitement la documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré » pendant 15 jours. Les TMS ne sont malheureusement pas le seul risque rencontré par vos salariés sur les chantiers. Découvrez nos meilleurs conseils pour prévenir notamment les risques liés au travail en hauteur ou liés aux produits chimiques.

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.