Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Je responsabilise mes équipes sur les chantiers vis-à-vis des EPI

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Publi-communiqué – Lorsque vous réalisez une visite de vos chantiers, vous constatez souvent un empressement soudain de vos équipes à la recherche de leur casque de chantier. Or un accident intervenant à un salarié qui ne portait pas son casque engagera votre responsabilité. Responsabiliser vos équipes dans le but de créer un réflexe sur le port des équipements de protection individuelle (EPI) : voilà le challenge que nous vous proposons ce mois-ci.

Le port des équipements de protection individuelle est souvent perçu comme une contrainte par les salariés et non comme une mesure essentielle pour garantir leur sécurité. Vous devez donc les convaincre de l’utilité des EPI et leur rappeler que leur port est une obligation lors de toute situation de travail à risque. Cela passe d’abord par des rappels écrits et oraux. Puis il est important d’opérer des contrôles réguliers et d’appliquer des sanctions disciplinaires en cas de manquement. N’oubliez pas que s’il est démontré que vous n’avez pas tout mis en œuvre pour contraindre vos salariés à les porter, vous pourrez être condamné pour faute inexcusable en cas d’accident.

Port des EPI : communiquer des consignes précises

Le port du casque paraît aujourd’hui une évidence sur les chantiers de construction. Or, faute est de constater que beaucoup de salariés ne respectent pas cette précaution élémentaire, en raison de la gêne, de la chaleur ou de la simple habitude. Et certains employeurs laissent leurs salariés décider ou non du port du casque, considérant que cela relève d’un choix personnel. C’est faux : l’employeur doit tout mettre en œuvre pour protéger la santé et la sécurité de ses salariés. Tout commence par la remise des EPI aux salariés, remise qui doit s’accompagner d’explications sur le fonctionnement, l’entretien, mais aussi sur les obligations d’utilisation. La documentation « Sécurité des chantiers du BTP illustrée » préconise la rédaction d’un écrit, cosigné par le salarié lors de la remise. Un modèle vous est fourni. Vous devez être précis et ferme sur vos exigences en matière de port des EPI, que ce soit des chaussures de sécurité ou un casque jusqu’aux EPI respiratoires en cas de risque chimique. Les illustrations contenues dans la documentation « Sécurité des chantiers du BTP illustrée » peuvent être affichées dans les lieux de passage pour attirer l’attention des ouvriers sur les chantiers par un rappel aux consignes.

Port des EPI : organiser des contrôles

Une fois les EPI remis et les consignes données, vous devez maintenir votre vigilance en organisant des contrôles fréquents sur les chantiers pour vérifier le respect des consignes. Le but est avant tout d’afficher votre volonté et votre objectif du parfait respect de l’utilisation des EPI en vue de prévenir les risques sur les chantiers. Vous pouvez rappeler à cette occasion qu’il vous incombe de veiller au port « effectif » des EPI, comme le précise le Code du travail. Néanmoins, ce contrôle peut s’avérer complexe lorsque votre entreprise travaille sur plusieurs chantiers en même temps. Ainsi, vous ne pourrez être physiquement présent sur ces chantiers pour vérifier à tout moment le port des EPI. Une aide vous est apportée par la documentation « Sécurité des chantiers du BTP illustrée », qui vous précise les modalités permettant de déléguer à vos chefs de chantiers ou vos conducteurs de travaux cette surveillance. Il y aura alors toujours quelqu’un sur le chantier pour responsabiliser les salariés face à leurs obligations en matière de sécurité.

Port des EPI : sanctionner les manquements

Si, malgré votre campagne de communication et de contrôle sur les obligations de sécurité et les EPI, vous constatez toujours des salariés récalcitrants, il est temps d’envisager la voie de la sanction disciplinaire. A condition d’avoir indiqué à votre salarié, dans une consigne écrite, l’obligation du port des EPI, vous êtes dans votre droit en sanctionnant le salarié qui n’utilise pas les équipements de sécurité que vous lui avez remis. Seule une dispense médicale validée par le médecin du travail peut permettre au salarié de ne pas porter les EPI que vous lui fournissez. Dans un tel cas, vous devrez voir avec le médecin du travail quelles sont les solutions possibles. A défaut, un avertissement devra lui être notifié. La documentation « Sécurité des chantiers du BTP illustrée » vous donne un document-type qui vous permettra de rapidement sanctionner les fautes commises en matière de sécurité par les salariés. Si le comportement du salarié persiste malgré l’avertissement délivré, vous pourrez engager de nouvelles procédures disciplinaires, allant à terme jusqu’au licenciement pour faute grave.

La responsabilisation des équipes sur l’importance des EPI est prioritaire pour tout employeur du BTP face aux enjeux en matière d’accident du travail. A travers les étapes décrites ci-dessus, vous êtes prêt pour répondre au challenge fixé.

Grâce à la documentation « Sécurité des chantiers du BTP illustrée », vous ferez donc progresser votre entreprise en matière de sécurité sur chantiers, notamment en vous assurant de la bonne utilisation des dispositifs de protection individuelle et collective. Vous retrouvez dans cette documentation, mise à jour en permanence, les dernières exigences juridiques et les meilleures pratiques en matière de prévention des risques professionnels dans le BTP.

Nous vous proposons donc de tester gratuitement la documentation « Sécurité des chantiers du BTP illustrée » pendant 15 jours. Cela vous permet notamment de déterminer les EPI les mieux adaptés en fonction des risques. La prévention des risques commençant toujours par la connaissance et la communication, vous bénéficiez d’une information précise en fonction des risques de votre activité, mais également d’outils de communication à afficher dans votre entreprise pour vos salariés.

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.