Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

L’épargne salariale en 2009 : toujours aussi attractive malgré la crise

Publié le par dans Rémunération.

De plus en plus de salariés bénéficient d’un ou plusieurs dispositifs d’épargne salariale : participation, intéressement, plan d’épargne, etc. Cette forme de rémunération a donc le vent en poupe et ce, malgré la crise.

L’épargne salariale en 2009 : toujours aussi attractive malgré la crise (12/05/2010)L’Association française de la gestion financière (AFG) dresse le bilan de l’année 2009 en matière d’épargne salariale.

Encore plus de bénéficiaires

Fin 2009, 230.000 entreprises disposent d’un plan d’épargne salariale, soit une hausse de plus de 9 % par rapport à l’année 2008.

Cette hausse permet à 300.000 salariés supplémentaires d’en bénéficier : au total, plus de 11,8 millions de personnes détiennent de l’épargne salariale.

Les montants investis

En 2009, 11,8 milliards d’euros ont été versés au titre de l’épargne salariale :
  • 4,6 milliards au titre de la participation ;
  • 2,6 milliards au titre de l’intéressement ;
  • 2,6 milliards au titre des versements volontaires des salariés ;
  • 2 milliards au titre de l’abondement des entreprises.

Le déblocage des sommes

Les deux cas de déblocage anticipé les plus fréquemment utilisés sont :
  • la cessation du contrat de travail, pour près de 527.000 salariés (le montant moyen débloqué s’élevait à environ 2.500 euros) ;
  • et l’achat du logement principal, pour près de 122.000 foyers (pour un montant moyen de 7.500 euros).

Les autres cas de déblocage anticipé viennent loin derrière : mariage ou signature d’un PACS (82.000 cas), arrivée du 3e enfant (21.000 cas), puis le décès, le divorce, l’invalidité, la reprise d’entreprise et le surendettement.

Notez-le : depuis la fin de l’année 2008, les salariés peuvent demander à bénéficier d’un déblocage immédiat de leur participation, sans attendre la fin du délai de 5 ans et sans avoir à justifier d’un des motifs susvisés.

On peut regretter que l’AFG ne communique pas du tout sur ce point (nombre de salariés ayant utilisé cette option, pour quel montant moyen, etc.)… Il est certainement trop tôt pour faire un 1er bilan de cette mesure.


A. Ninucci

(Communiqué de presse de l’AFG, 23 avril 2010)


Pour plus de précisions sur l’ensemble des dispositifs d’épargne salariale et les modalités de leur mise en place, les Editions Tissot vous conseillent leur ouvrage « Gérer le personnel » et leurs formations en paie.


Article publié le 12 mai 2010
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.