Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Les causeries sécurité dans les entreprises du Bâtiment

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Les causeries sécurité sont des points réguliers réalisés avec les salariés de l’entreprise, durant environ 15 minutes, traitant d’un thème d’actualité ou d’un rappel. C’est un moyen très concret d’impliquer les salariés dans la démarche sécurité des entreprises du Bâtiment, qu’elles interviennent en construction comme en maintenance.

Objectifs

Le but des causeries sécurité est d’amener les employés à s’imprégner des principes santé/sécurité dans un contexte d’ouverture d’esprit, donc non conflictuel. Elles font partie de la démarche sécurité en induisant des apprentissages et des questionnements dont tout le monde peut profiter utilement. Elles participent à l’amélioration continue de la sécurité au travail en permettant de faire très rapidement un focus sur un point particulier, comme un évènement à ne pas reproduire (accident du travail dans les mêmes conditions), des conditions de travail particulières liées au chantier sur lequel se déroule la causerie, un nouveau procédé à utiliser, etc.

Les causeries sécurité doivent :

  • inclure tous les membres disponibles de l’équipe concernée, les sous-traitants peuvent également y participer ;
  • être animées par ou inclure un représentant de l’employeur disposant des pouvoirs nécessaires pour assurer la correction des problèmes de sécurité et de santé ;
  • se dérouler pendant le temps de travail.

Pour être profitable, les causeries sécurité doivent avoir lieu au minimum tous les mois, mais aussi avant le début de chaque chantier et de chaque intervention particulière.

Elles doivent permettre des discussions sur :

  • les questions de sécurité et de santé ;
  • les résultats des enquêtes réalisées suite à un accident, en mettant en lumière les causes qui l’ont provoqué ainsi que les mesures de prévention/protection qui en découlent ;
  • l’utilisation des équipements de protection ;
  • l’utilisation des outils de travail.

Thèmes à traiter

En l’absence d’interventions particulières, il est bon d’avoir une liste des thèmes à traiter pour maintenir la régularité des réunions. Voici des sujets possibles :

• Les principes de la prévention et son organisation
• Les produits dangereux
• Les notions d’hygiène
• Les échafaudages
• Les équipements de protection individuelle
• Les équipements de protection collective
• La protection contre les chutes de hauteur
• Le nettoyage des zones de travail 
• La circulation piétonne sur le chantier 
• Les appareils de levage et les élingues
• Les engins de chantier
• Le risque électrique
• Les tranchées et excavations
• Le travail en atmosphère confinée
• Les gestes et les postures
• L’outillage général
• L’outillage spécialisé
• Les mesures d’urgence en cas d’accident 

Comment réaliser une causerie sécurité

Préparez votre causerie

Indiquez sur un document les principaux éléments qui seront commentés lors de la réunion, mentionnez les remarques faites et demandez à chaque participant d’y apposer ses nom, prénom et signature. Pas d’usine à gaz, l’essentiel est d’écrire les principaux points que l’on veut développer, une page A4 suffit.

Faites un planning de vos causeries sécurité sur au moins 6 mois ou 1 an. Cela vous permettra d’avoir une vision exhaustive de ce qui doit être traité et vous donnera le temps de noter, dans le cadre de vos activités, des anecdotes et des idées qui viendront enrichir le contenu de chaque causerie.

Obtenez l’implication et la participation

Soyez clair sur votre choix de thème. Pourquoi ce thème à ce moment précis, en quoi il est important dans le quotidien que les participants vivent ou vont vivre.

Privilégiez tout de suite l’échange. La causerie sécurité est tout sauf un cours magistral, c’est dans l’échange, le questionnement, l’écoute et l’utilisation de l’expérience des uns et des autres que vous obtenez les meilleurs résultats. Les participants doivent être actifs, répondre à des questions, proposer eux-mêmes des solutions.

Portez un message

La causerie doit concerner les participants tout autant que vous. Vos interlocuteurs doivent ressentir votre conviction afin de les amener à comprendre que la causerie est réellement utile. 

N’utilisez pas en permanence le catastrophisme, au contraire, privilégiez les valeurs positives, l’écoute, le sourire. La causerie est un moment sérieux mais confraternel.

Variez les supports

L’utilisation d’images, posters, pictogrammes, pour expliquer les dangers, les risques et les mesures à prendre, peut vous aider, tout comme des vidéos (de petits films sont par exemple accessibles sur YouTube).

Vous pouvez aussi créer un groupe « causerie sécurité » avec les membres du personnel de votre entreprise sur Facebook et faire des posts avant et après la causerie, voire un post de rappel quand les salariés sont en train de réaliser la mission correspondante. Bon nombre de salariés sont équipés de téléphone portable aujourd’hui et c’est un moyen d’information non négligeable s’il est correctement utilisé, particulièrement auprès des populations jeunes.

Un jeu créé pour l’occasion, un témoignage direct, une mise en situation sont autant d’éléments qui ajouteront de la surprise et rendront vos interventions régulières vivantes et attendues par les participants.

Ces causeries sécurité signées sont ensuite archivées dans les documents sécurité de l’entreprise. C’est une partie essentielle de votre dispositif global de sécurité qui, si elle est correctement menée, sera toujours appréciée par vos collègues et d’une efficacité réelle.

Pour obtenir davantage d’information sur le quart d’heure sécurité, les Editions Tissot vous conseillent leur documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré ».


Jean-Michel Invernizzi

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.