Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

L’intégration d’un nouveau salarié : un moment clé de management

Publié le 17/05/2022 à 06:00 dans Management.

Temps de lecture : 3 min

Beaucoup considèrent que l’intégration du collaborateur commence une fois le recrutement fini. Grave erreur, elle doit être préparée dès la phase de recrutement. Quand un nouveau salarié intègre son poste, rien n’est joué sur sa fidélisation, et compte tenu de vos efforts pour recruter, vous avez tout intérêt à ce que la personne choisie s’intègre parfaitement, et au plus vite, aussi bien dans l’équipe qu’en matière de performances attendues. Votre rôle devient alors crucial.

L’intégration vue par le salarié

Votre salarié va passer par certaines étapes pour s’intégrer au sein de votre équipe, et chacune vous demande une préparation spécifique. Tout d’abord, une étape de découverte. Il s’agit pour votre salarié de se faire une idée du nouvel environnement de travail dans lequel il s’insère. Cela passe par les questions suivantes : À qui faut-il demander quoi ? Comment trouver tel document, tel outil (pensons aux codes informatiques nécessaires par exemple !) ? Quelles sont vos habitudes de travail, les rythmes particuliers ? C’est également lors de cette étape que le salarié nouvellement arrivé va définir ce qu’il souhaiterait faire évoluer et si ces évolutions sont possibles.

Vient l’étape de formation. Votre nouvel arrivant a besoin d’acquérir un certain ensemble de données, que son précédent poste ne lui a pas permis d’acquérir. Cela peut correspondre à des connaissances techniques précises, une meilleure perception de votre clientèle particulière ou tout simplement des procédures internes propres à la culture de votre entreprise. Il est donc nécessaire de définir au plus tôt les formations qui seront à programmer. Ce que l’on aura détecté durant le recrutement servira à anticiper cette étape.

Enfin, il va passer par une étape de maîtrise, trop souvent négligée. Il s’agit d’une étape de validation des compétences une fois votre salarié dans son poste définitif. Son principe est de lui permettre de valider qu’il a acquis ce qu’il fallait pour assurer son emploi. Ici, le management de proximité jouera un rôle prépondérant.

Construire son parcours d’intégration

Il s’agit de définir le contenu des étapes de l’intégration. Trois données doivent être définies :

  • la durée : il s’agit de définir la durée totale de son parcours d’intégration global, et de chaque étape. En règle générale, l’étape de découverte est la plus courte alors que celle de formation est la plus longue ;
  • les objectifs à atteindre au terme de chaque étape : il est important de ne pas considérer que votre salarié doit maîtriser toute l’étendue de son poste dès le premier jour. Le périmètre des objectifs ira en augmentant depuis l’étape de découverte jusqu’à l’étape de maîtrise. Plus vous serez précis sur cet aspect, plus cela donnera au salarié confiance et assurance ;
  • les moments de validation et d’évaluation du parcours : il est très important que vous définissiez des entretiens réguliers avec le salarié afin de vérifier le bon déroulement de son parcours, et d’apporter les compléments d’explication nécessaires et de valider ses acquis ;
  • les personnes en soutien : il s’agit des personnes qui seront chargées d’accompagner votre salarié en matière d’aide ou d’explication. Il s’agit de son encadrant de proximité, mais également de toute autre personne qui dans son entourage peut apporter sa contribution. Repérer ces personnes et les prévenir sera un aspect de la préparation nécessaire.

Accompagner le salarié

Vous-même et votre encadrement de proximité avez un rôle prépondérant tout au long du parcours d’intégration. D’une part, en tant que responsable opérationnel du parcours vous devez veiller à apporter tous les moyens nécessaires à son bon déroulement et assurer la liaison avec les autres personnes qui contribuent à l’intégration du salarié. D’autre part, votre rôle dans l’évaluation du salarié vous demande d’être attentif aux difficultés éventuelles du salarié afin qu’il sorte gagnant. Enfin, en accompagnement de l’étape formation, il faut organiser le suivi des compétences acquises en salle, ou transmettre votre savoir-faire en complément.

Outre ces attitudes, pour être pleinement efficaces dans leur mission, les personnes autres que vous-même qui participent au parcours d’intégration doivent partager le projet de l'entreprise et être motivées à s’engager pleinement dans ce rôle.

3308

Pascal Jacquin

Expert en communication interpersonnelle

20 ans d’expérience comme responsable commercial, puis comme directeur de la formation dans diverses grandes entreprises.

Consultant depuis 2004 en ingénierie pédagogique et spécialiste des domaines...