Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Pas de vote électronique pour valider un accord d’entreprise

Publié le par dans Relations avec les représentants du personnel.

La validité d’un accord d’entreprise peut être subordonnée à l’approbation des salariés. En tant qu’employeur, vous êtes chargé de l’organisation matérielle de ce vote. Vous pensez à des moyens modernes comme le vote électronique… pas de papier, d’enveloppe, d’urne. Vous pouvez oublier cette idée : le scrutin doit être secret et sous enveloppe.

Pas de vote électronique pour valider un accord d’entreprise (09/02/2010)Dans certaines situations, un accord d’entreprise doit être validé par les salariés à la majorité des suffrages exprimés. C’est le cas notamment lorsque l’accord d’entreprise est négocié et conclu avec un salarié mandaté ou un représentant d’une section syndicale (RSS).

Cette approbation des salariés passe par l’organisation d’un référendum. L’accord doit être accepté par la majorité des votes exprimés.

Il vous appartient, en tant qu’employeur, de déterminer les modalités d’organisation du vote :
  • les modalités d’information des salariés sur le texte de l’accord ;
  • le lieu, la date et l’heure du scrutin ;
  • les modalités d’organisation et de déroulement du vote ;
  • le texte de la question soumise au vote des salariés.
Des accords d’entreprise signés par des délégués syndicaux peuvent être également soumis à cette procédure de validation par les salariés.
Attention, le Code du travail prévoir un scrutin secret et sous enveloppe. Et vous devez respecter cette disposition (Code du travail, art. D. 2232–2).

Organiser une consultation par un vote électronique n’est pas prévu par le Code du travail. Si vous organisez un vote électronique, la Cour de cassation annulera votre consultation.

Le vote s’exprime sous enveloppe et pas par un autre moyen. Le Code du travail doit être appliqué à la lettre. Dans le cas contraire, la consultation est annulée.

I. Vénuat

(Cour de cassation, chambre sociale, 27 janvier 2010, n° 09–60240 : les salariés ne peuvent pas ratifier un accord d’entreprise par un vote électronique)


Pour plus de précisions sur vos relations avec les représentants du personnel, les Éditions Tissot vous conseillent leur ouvrage « Tissot Social Entreprise  » et la formation « Instances représentatives du personnel : mode d’emploi ».

Article publié le 9 février 2010
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.