Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Période d’essai des ouvriers : ce que changent les nouvelles conventions collectives du Bâtiment

Publié le par dans Embauche BTP.

La durée maximale de la période d’essai des ouvriers du Bâtiment en CDD a été modifiée. Le délai de prévenance à respecter en cas de rupture de la période d’essai est également touché par les nouvelles conventions collectives des ouvriers.

Période d’essai des ouvriers du Bâtiment : une nouvelle durée maximale en cas de CDD

Les conventions collectives des ouvriers du Bâtiment de 1990 prévoyaient une durée maximale de la période d’essai de 3 semaines. Une disposition sans effet pour les salariés en CDI puisqu’en application de la loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, il fallait leur appliquer la règle légale soit une période d’essai maximale de 2 mois.

En revanche, la durée maximale de 3 semaines s’appliquait aux salariés en CDD.

Désormais, cette période d’essai de 3 semaines a été remplacée dans les CCN qui prévoient une période d’essai d’au plus 2 mois. Cette modification se répercute sur la durée de la période d’essai en CDD. Désormais pour les ouvriers embauchés en CDD de plus de 6 mois il faut donc respecter le plafond légal qui est de 1 mois.

Période d’essai des ouvriers du Bâtiment : le délai de prévenance s’impose aux ouvriers en cas de rupture

Les anciennes conventions collectives des ouvriers du Bâtiment prévoyaient que pendant la période d’essai, les parties pouvaient se séparer à tout moment sans préavis.

Cette disposition étant plus favorable que la loi pour les ouvriers désireux d’interrompre leur période d’essai, ces derniers n’avaient donc aucun délai de prévenance à respecter.

Les nouvelles conventions collectives ont changé la donne en imposant à chacune des parties de respecter les délais de prévenance prévus par la loi.

Désormais, un salarié qui souhaite rompre sa période d’essai (en CDI comme en CDD) doit respecter un délai de prévenance de 24 à 48 heures selon son temps de présence dans l’entreprise.

Vous voulez tout savoir des nouvelles conventions collectives des ouvriers du Bâtiment ? Les Editions Tissot vous proposent leur synthèse de 26 pages :

En savoir plus sur cette synthèse

Découvrez aussi notre 2e offre qui vous permet de bénéficier non seulement de la synthèse mais aussi :

  • du texte des conventions collectives ;
  • d’un modèle de contrat de travail à durée indéterminée pour un ouvrier du Bâtiment, à jour des nouveautés ;
  • d’un bulletin de paie commenté, à jour des nouveautés sur les trajets et petits déplacements ;

En savoir plus sur ce dossier complet