Droit du travail & RH

Plan France Relance : le Gouvernement attend les propositions d’engagements des fédérations du BTP

Publié le par dans Embauche BTP.

La France est entrée dans une nouvelle phase qui est celle de la relance et de la reconstruction. Afin de soutenir l’activité et l’emploi notamment dans le secteur du BTP, 100 milliards d’euros ont été injectés dans l’économie dans le cadre du plan France Relance. Dans son communiqué de presse du 23 septembre 2020, la ministre du Travail a déclaré qu’elle souhaitait recueillir les propositions d’engagements des fédérations du BTP pour assurer le succès de ce plan.

Suite à la chute brutale qu’a subie l’activité du BTP du fait de la pandémie Covid-19, le Gouvernement a pris plusieurs mesures afin de pouvoir relancer l’activité et protéger les entreprises ainsi que les emplois.

Le plan France Relance qu’a présenté le Gouvernement le 3 septembre précise les étapes pour réorganiser le pays sur les plans économique, social et écologique. Il va permettre de soutenir l’activité et l’emploi tout en accélérant la transition écologique.

La transition écologique et la rénovation énergétique : les axes de relance

Plusieurs axes d’investissements ont été déterminés par le Gouvernement afin d’utiliser les fonds de ce plan, dont le mot d’ordre principal reste la transition écologique et la rénovation énergétique, à savoir :

  • la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés pour réduire les émissions de CO2 telle que la rénovation énergétique des bâtiments publics, des collectivités, des logements privés via le dispositif « MaPrimeRenov’ » et la réhabilitation des logements sociaux et des locaux de TPE/PME ;
  • les cofinancements publics et privés, le plan d’investissement Ségur Santé, l’accélération de projets d’infrastructures ou la mesure d’aide à la construction durable ;
  • la formation des jeunes et des demandeurs d’emploi aux métiers de la transition écologique, dont la rénovation énergétique. Le Haut-Commissariat aux compétences est d’ailleurs saisi afin de rendre un rapport sur ces besoins de formation.

Ceci va ainsi permettre à vos entreprises de poursuivre leurs activités professionnelles, et ce peu importe la taille de celle-ci.

Le recrutement et la formation : les axes de priorité

La réunion conjointe de l’Etat et des fédérations concernées a permis de fixer les axes de priorité à développer pour assurer les travaux de rénovation thermique.

Les priorités sont portées sur :

  • le recrutement (des jeunes et des apprentis en particulier) et la formation des jeunes, des demandeurs d’emploi et des salariés aux métiers de la rénovation énergétique. La ministre du Travail souligne qu’en matière de rénovation énergétique, l’engagement de toute la filière BTP est nécessaire pour renforcer l’offre de formation à destination des professionnels du secteur et pour créer de nouvelles compétences ;
  • la responsabilité des acteurs du BTP pour que l’activité induite pendant la Relance conduise à la pérennisation et la création d’emplois locaux ainsi qu’à l’insertion dans l’emploi sur l’ensemble du territoire ;
  • le développement et la protection du label « Reconnu Garant de l’Environnement ». Ce label inspire la confiance auprès de vos clients en ce qu’il permet d’attester votre réputation et la qualité de vos travaux de rénovation énergétique

En conclusion, le Gouvernement souhaite relancer l’économie du secteur BTP en créant de l’activité et des emplois par l’intermédiaire de la protection de l’environnement.

Ce discours va dans la continuité des mesures déjà mises en place favorisant l’embauche en alternance des jeunes apprentis. Pour rappel, pour un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, vous pouvez bénéficier d’une aide financière pouvant aller jusqu’à 8000 euros. Plus de détails avec l’article « Contrat en alternance : les conditions d’attribution de l’aide financière exceptionnelle pour les contrats conclus depuis le 1er juillet 2020 ».

Pour assurer le succès de la relance, le Gouvernement indique que des propositions d’engagements doivent être formulées par les fédérations du secteur du BTP. Les acteurs du BTP, comme le précise le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, ont pleinement leur rôle à jouer dans la réussite collective de la relance de l’économie française.


Communiqué de presse de Madame Elisabeth BORNE, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion du 23 septembre 2020