Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Profil des salariés et rémunération dans la métallurgie : les dernières statistiques

Publié le par dans Rémunération métallurgie.

Chaque année, la DARES dresse le portrait statistique des principales conventions collectives de branche. Les chiffres de l’année 2015 sont tombés. Répartition des salariés, écarts de rémunérations… Que faut-il retenir du secteur de la métallurgie ?

Métallurgie : la répartition des salariés du secteur

Au 31 décembre 2015, ce sont près de 15,5 millions de salariés en France qui sont couverts par une convention collective.

Le secteur regroupé de la métallurgie et de la sidérurgie compte à lui seul pas moins de 1,6 millions de salariés, ce qui représente 10,3 % des salariés couverts par une convention collective. C’est d’ailleurs la deuxième plus grosse branche, après le secteur sanitaire et social et ses 2 millions de salariés.

Au niveau de la répartition des catégories professionnelles, la métallurgie et la sidérurgie comptent davantage d’ouvriers et de cadres qu’au niveau national :

 

Répartition des salariés par catégorie professionnelle

Cadres

Professions intermédiaires

Employés

Ouvriers

Ensemble des conventions collectives de branche

18 %

19 %

34 %

30 %

Secteur de la métallurgie/sidérurgie

28 %

26 %

8 %

38 %

Si le pourcentage de cadres est bien supérieur à la moyenne nationale, la répartition est différente au niveau des entreprises.

En effet, fin 2015, ce sont 453.000 salariés qui sont couverts par la convention collective des ingénieurs et cadres de la métallurgie, répartis sur 17.700 entreprises qui appliquent cette convention pour au moins 1 salarié.

Parmi ces entreprises, seules 8000 appliquent cette convention de façon majoritaire, les entreprises de la métallurgie employant souvent majoritairement des ouvriers et des professions intermédiaires. Ces deux catégories représentent en moyenne 64 % des salariés couverts par les conventions collectives de la métallurgie.

Enfin, au niveau de la répartition hommes/femmes, force est de constater que le secteur de la métallurgie/sidérurgie est à la traine : seulement 22 % des salariés du secteur sont des femmes, contre 44 % toutes branches confondues.

Métallurgie : des salaires supérieurs à la moyenne nationale

Le salaire moyen net d’un équivalent temps plein, toutes branches confondues, est de 2270 euros au 31 décembre 2015.

Il est bien supérieur dans la branche métallurgie/sidérurgie, puisqu’il s’élève à 2830 euros net, soit 560 euros de plus que la moyenne nationale.

Cet écart se confirme d’ailleurs dans toutes les catégories professionnelles :

 

Salaire net moyen d’un équivalent temps plein

Cadres

Professions intermédiaires

Employés

Ouvriers

Ensemble des conventions collectives de branche

4140 euros

2300 euros

1620 euros

1740 euros

Secteur de la métallurgie/sidérurgie

4450 euros

2630 euros

2010 euros

1920 euros

Ecart

+ 310 euros

+ 330 euros

+ 390 euros

+ 180 euros

Enfin au niveau des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, la métallurgie/sidérurgie affiche des résultats plutôt positifs par rapport à la moyenne des branches puisque les femmes du secteur perçoivent un salaire inférieur de 13,5 % par rapport à celui des hommes, contre 19,5 % au niveau national.

 

Ecart de rémunération entre les hommes et les femmes

Cadres

Professions intermédiaires

Employés

Ouvriers

Ensemble des conventions collectives de branche

19,9 %

15,0 %

7,3 %

15,2 %

Secteur de la métallurgie/sidérurgie

15,4 %

9,0 %

9,3 %

14,2 %

Etude de la DARES sur le portrait statistique des principales conventions collectives de branche en 2015

Etude DARES « Portrait statistique des principales conventions collectives de branche en 2015 » (mars 2018)