Droit du travail & RH

Repas sur chantiers en période de Covid-19 : bientôt des solutions concrètes ?

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Il y a quelques semaines nous vous alertions sur les difficultés rencontrées par les ouvriers du BTP pour prendre leurs repas, d’autant plus criantes avec le refroidissement des températures. Certaines fédérations patronales relancent le débat et réclament des solutions.

Repas sur chantiers : ce que veulent les fédérations

Dans un communiqué de presse du 9 décembre, la Fédération française du Bâtiment et la Fédération Nationale des Travaux Publics ont de nouveau alerté les pouvoirs publics sur la nécessité de mettre à l’abri les salariés pendant leur pause déjeuner, dans un lieu clos et chauffé. Plusieurs solutions sont proposées :

  • permettre l’accès aux restaurants routiers, comme les salariés du transport ;
  • permettre l’ouverture de salles municipales, de gymnases ;
  • ouvrir l’accès des cantines des CFA dans le respect des règles sanitaires.

L’idée étant de permettre aux salariés du BTP de pouvoir prendre leur repas dans des lieux adaptés tout en respectant les consignes sanitaires.

Repas sur chantiers : le point sur la situation actuelle

Aujourd’hui il faut distinguer deux cas de figure selon que le chantier dispose ou non d’une base-vie ou d’un bungalow de chantier.

S’il y a bien une base-vie ou un bungalow, la situation est moins inquiétante car les salariés ont la possibilité de se rendre dans un lieu abrité pour prendre leur repas. Mais son utilisation suppose de respecter de nombreuses consignes (nettoyage des équipements entre chaque tour de repas, distanciation sociale, désinfection périodique) créant des difficultés majeures. En fonction de la taille de la base-vie ou du bungalow, on peut en effet finir par avoir un seul salarié à la fois prenant son repas.

Faute de base-vie ou de bungalow, la situation est encore plus compliquée si l’ouvrier n’a pas les possibilités matérielles ou temporelles pour retourner prendre ses pauses repas à son domicile. Avec la fermeture des cafés, hôtels, restaurants, il n’existe pas aujourd’hui de vraie solution. La prise des repas en extérieur devient en effet de plus en plus compliquée avec le froid. La pause déjeuner dans les véhicules personnels ou de l’entreprise reste envisageable mais là aussi les normes de prévention doivent s’appliquer et la distanciation sociale être respectée.

Retrouver plus de détails sur ce sujet avec notre article « Chantiers du BTP : la restauration des salariés pendant le confinement national ».

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.