Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Retraite : le Gouvernement dévoile ses orientations

Publié le par dans Rupture du contrat de travail BTP.

Pour préserver le système actuel de retraite par répartition (les actifs financent les pensions des retraités), le Gouvernement souhaite augmenter la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein, et remettre en cause l’âge légal de départ à 60 ans, sauf pour les longues carrières dans des métiers pénibles.

Le document d’orientation sur la réforme des retraites du Gouvernement, c’est 14 engagements qui apporteraient une réponse durable aux difficultés financières des régimes de retraites et conforteraient notre système de répartition.

C’est sur la base de ce document d’orientation, que vous pouvez télécharger gratuitement, qu’Éric Woerth entame la 2e phase de concertation sur la réforme des retraites. L’objectif de cette réforme est de définir le cadre des régimes de retraites jusqu’en 2020–2030.

Restaurer la confiance dans notre système de répartition

Retraite : le Gouvernement dévoile ses orientations (01/06/2010)Pour le Gouvernement, la répartition doit rester le pilier de notre système de retraite, tout en continuant à encourager l’épargne retraite de manière complémentaire : épargne à titre individuelle ou dans le cadre de l’entreprise. Le système de capitalisation ne peut qu’être complémentaire.

Le Gouvernement refuse également de diminuer le montant des pensions, le niveau de vie des retraités ne devant pas être baissé.

Autres mesures pour maintenir la confiance dans le système de répartition, améliorer la compréhension et l’information des personnes sur leur retraite :

  • renforcement des mesures d’information qui existent déjà, avec la mise en place d’un « point étape retraite » à 45 ans ;
  • mesures de simplifications de la situation des poly-pensionnés (relevant de plusieurs régimes).

Mesures de financement, de recettes

Le Gouvernement ne souhaite pas prendre de mesures qui baisseraient le niveau de vie des français :

  • pas de hausse générale des impôts et des cotisations sociales ;
  • pas de TVA sociale, qui serait préjudiciable pour la compétitivité et l’investissement.


En revanche, il souhaite mettre en place une contribution supplémentaire sur les hauts revenus et les revenus du capital (pour les particuliers, il n’y aura pas de restitution au titre du bouclier fiscal).

Mesures démographiques

L’augmentation progressive de la durée d’activité est une mesure qui répondrait au problème sans pénaliser le niveau de vie, la croissance et l’emploi :

  • augmentation de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein ;
  • recul de l’âge légal de départ à la retraite ;
  • incitation à liquider sa retraite après 60 ans.


La possibilité de partir plus tôt pour ceux qui ont eu une longue carrière serait maintenue. Il serait également tenu compte de la « pénibilité » du travail.

Cette réforme des retraites passe également par le maintien de la politique de l’emploi des seniors, le taux d’activité des seniors (55–59 ans) en France étant à peine dans la moyenne européenne.

Le Gouvernement entre dans sa 2e phase du processus de concertation. Nous devrions en savoir plus sur le projet de réforme au mois de juillet. Concertation à suivre.


Isabelle Vénuat



Pour plus de précisions sur le départ et la mise à la retraite, les Éditions Tissot vous conseillent leur ouvrage « Gérer le personnel du BTP » et leurs formations en droit social spéciales BTP.


Article publié le 1er juin 2010

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.