Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Salaire : que représentent les primes dans la rémunération des salariés ?

Publié le par dans Rémunération.

Lorsqu’on parle de la rémunération brute, on pense tout de suite au salaire de base, mais ce n’est pas le seul élément : il y a aussi les primes, la rémunération des heures supplémentaires ou complémentaires, etc. Ainsi, en 2006, 82 % des salariés des entreprises de 10 salariés et plus ont perçu des primes et des compléments de salaires.

Dans les entreprises de 10 salariés et plus, la rémunération brute des salariés se décompose ainsi :

  • salaire de base : 86,3 % ;
  • primes : 12,4 % ;
  • heures supplémentaires et complémentaires : 1,3 %.

La part des primes et la proportion des salariés concernés augmentent avec la taille de l’entreprise.

Dans les entreprises de 10 à 19 salariés, 7 salariés sur 10 perçoivent des primes. Cela représente 9,5 % de leur rémunération brute.

Dans les entreprises de 500 salariés et plus, 9 salariés sur 10 sont concernés par les primes et cela correspond à 13,6 % de leur rémunération brute.

82 % des salariés ont touché une prime ou un complément de salaire en 2006

Les primes de vacances, de fin d’année, de 13e mois, avantages en nature et autres primes exceptionnelles représentent 40 % de l’ensemble des primes et compléments.

Pour le reste, les primes se décomposent ainsi :
  • 16 % sont des primes d’ancienneté ;
  • 12 % des primes liées aux contraintes de postes de travail ;
  • 27 % des primes de performance individuelle ;
  • 5 % des primes de performance collective.

Les stagiaires et les apprentis sont exclus de cette étude.
Des primes pour toutes les catégories professionnelles…

85 % des cadres et 82 % des ouvriers perçoivent des primes. Les professions intermédiaires et les employés sont les moins bien lotis.

…mais de nature différente

Les ouvriers bénéficient le plus souvent de primes d’ancienneté (49 %) et de primes liées aux contraintes de leur poste de travail, par exemple prime de salissure (34 %).

Les cadres perçoivent des primes de performances individuelle ou collective. Cela représente 49 % de leurs primes en 2006.

Et pour finir, la part des primes dans la rémunération brute est plus élevée chez les hommes (13,2 %) que chez les femmes (10,9 %).

I. Vénuat

(DARES, juillet 2009, n° 31.4, La structure des rémunérations en 2006)


Pour plus de précisions sur la rémunération des salariés, les Editions Tissot vous proposent leur ouvrage « Gérer le personnel  ».


Article publié le 9 septembre 2009
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.