Droit du travail & RH

Secteur des tuiles et briques : guide de bonnes pratiques pour continuer votre activité

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Afin d’assurer la santé et la sécurité de vos salariés, le ministère du Travail vient de publier un guide de bonnes pratiques pour que vous puissiez reprendre ou poursuivre votre activité en respectant les consignes sanitaires édictées par les pouvoirs publics. Ce guide a été élaboré avec les organisations syndicales de la branche et validé par les ministères du Travail et de la Santé.

Ce guide sera complété ou modifié au fur et à mesure de l’évolution de cette pandémie. L’ensemble des mesures qu’il recense doivent être mises en place avant toute reprise ou continuité d’activité et ce en ayant informé et consulté votre CSE.

Actualisation du document unique d’évaluation des risques (DUER)

Le document unique d’évaluation du risque (DUER) est déjà une obligation légale. Dans le contexte actuel, il va nécessairement devoir être mis à jour et ce avant la reprise de toute activité afin de retranscrire la nouvelle évaluation liée à l’épidémie due à la propagation du Covid-19.

Notez-le
Les entreprises qui n’ont pas cessées leur activité doivent également mettre à jour leur DUER pour tenir compte du nouveau contexte sanitaire.

Le CSE doit être associé à la démarche d’actualisation des risques et être informé et consulté sur la mise à jour du DUER, à distance ou en présentiel.

Mesures de prévention

Les consignes sanitaires recommandées par le Gouvernement doivent être respectées. Le respect des gestes barrières et les mesures de distanciation sociale doivent faire l’objet de procédures formalisées. A ces mesures de prévention générales devront s’ajouter les mesures particulières que vous déciderez en fonction de votre analyse du risque de contagion spécifique à votre entreprise.

Notez-le
Toutes les mesures gouvernementales sont disponibles sur le site https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Les mesures de prévention doivent être assimilées par vos collaborateurs. Pour ce faire vous pouvez mettre en place régulièrement un quart d’heure sécurité.

Fiche d’animation 1/4 d’heure sécurité « Je travaille en situation de pandémie »

Désignation d’un référent Covid-19 ou mise en place d’une cellule de crise

Le guide préconise la mise en place d’un référent Covid-19 ou d’une cellule de crise. Ils devront communiquer régulièrement avec le CSSCT ou le CSE sur les mesures applicables et évolutives. Ce guide précise que le risque de pandémie du Covid-19 n’a pas pour origine l’entreprise et que sa prévention est désormais prise en main directement par l’Etat. Ce risque est donc tout à fait atypique par rapport aux risques professionnels habituels. Vous devez donc décliner les consignes de l’Etat sous forme de mesures opérationnelles, d’où l’intérêt d’un référent.

Principes généraux à tenir

Vous devez :

  • généraliser le télétravail ;
  • limiter au maximum les déplacements (vos salariés utilisant les transports en commun devront privilégier l’utilisation de leur véhicule personnel pour se rendre au travail) ;
  • limiter au maximum les déplacements professionnels (interdiction des déplacements professionnels sauf impératif absolu) ;
  • identifier les situations de travail présentant la combinaison des conditions de transmission du covid-19, à savoir un contact étroit avec une personne contaminée et le contact des mains non lavées ;
  • interdire les rassemblements groupés ;
  • recourir de préférence à l’audio ou la visioconférence pour les réunions ;
  • les personnes dites « fragiles » doivent impérativement rester à leur domicile si aucune solution de télétravail n’est envisageable ;
  • faire procéder au nettoyage quotidien des surfaces, des locaux et des outils avec les produits appropriés selon les recommandations gouvernementales.

Interventions des sauveteurs secouristes au travail

Les salariés sauveteurs secouristes au travail doivent impérativement, en cas d’intervention, utiliser les moyens de protection suivants :

  • gants jetables ;
  • masques de protection de type FFP2 au minimum.

Mesures à prendre dans l’hypothèse d’une suspicion de contamination

En cas de présence d’une personne contaminée par le Covid-19 vous devez :

  • avoir une procédure formalisée de la conduite à tenir en cas de suspicion de contamination d’un salarié ;
  • prévoir des mesures de réorganisation du travail ;
  • avoir une procédure formalisée de nettoyage des locaux où a séjourné la personne contaminée en suivant les recommandations des pouvoirs publics en ce sens ;
  • équiper le personnel de nettoyage d’une combinaison à usage unique et de gants de ménage.

Le port de masque

L’utilisation industrielle des masques de protection FFP2 et FFP3 sont des EPI servant à protéger les salariés de l’inhalation de poussières et particules en suspension dans l’air. Ceux-ci doivent bien sûr continuer à être utilisés dans les procédures pour lesquelles l’évaluation des risques les requiert.

Le masque FFP2 doit être porté par les secouristes SST pendant leur intervention en cas d’accident.

Notez-le
Il est recommandé d’afficher en différents points visibles et utiles les bonnes pratiques à suivre, ainsi que la procédure à suivre pour les mettre en oeuvre.

Afin de connaître toutes les mesures préconisées par le guide, les Editions Tissot vous proposent de le télécharger.

Tuiles et briques : guide de bonnes pratiques

Guide de bonnes pratiques pour assurer la santé et la sécurité des salariés en vue de la continuité de l’activité du secteur des Tuiles et Briques dans le contexte du Coronavirus (COVID-19) agréé par le ministère du travail.