Droit du travail & RH

Mettre en place un retour d’expérience (REX ou RETEX)

Publié le par .

Téléchargement ancien, il se peut que les informations ne soient plus à jour.
Visuel couronne premium
Ce contenu est réservé aux abonnés à l'Actualité Premium

A partir de 9,90€ / mois

Profitez pleinement de l'ensemble de l'actualité des Editions Tissot : tous les articles payants, la base complète des téléchargements et  les archives des newsletters.

Essayer gratuitement pendant 30 jours Je me connecte

Toutes les organisations, qu’il s’agisse d’une entreprise privée, publique ou d’une association, mettent en place des projets, des actions nouvelles pour répondre aux besoins et attentes de leur clientèle et aux exigences de l’évolution de la société civile.

Si chacune fait généralement l’objet d’analyse en cours d’application et à son terme de bilans plus technique, l’émergence des démarches qualité et l’exigence croissante de résultats par rapport aux objectifs initiaux ont progressivement amené à créer des outils qui ne soient pas l’apanage de professionnels de l’audit, des contrôleurs de gestion ou des responsables qualité mais soient utilisables et partageables par tous les acteurs du changement.

Cette démarche qualitative et quantitative se base entre autres sur l’approche systémique et a pour avantage de pouvoir s’ajuster à chaque structure désireuse de l’exploiter en interne, tout en préconisant une méthode, une trame de base, et en conseillant vivement aux utilisateurs de créer ou d’adapter sur celles-ci leurs propres outils.

Pour résumer, le REX (ou RETEX) est une façon de procéder à la fois analytique et analogique, structurée et vivante, comme le sont les systèmes, qui s’appuie en filigrane sur une « philosophie », une posture, nécessaire à sa réussite

  • Qu’est-ce qu’un REX (ou RETEX) ?
  • Quelques sources
  • Philosophie du REX
  • Méthodologie du REX
  • Les documents supports
  • Traçabilité
  • Les limites du REX
  • Conclusion
  • Quelques exemples de documents du REX