Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Temps de pause : quelles sont vraiment vos obligations ?

Publié le par dans Temps de travail.

Lorsque la durée de travail d’un salarié atteint 6 heures, vous devez en principe lui accorder un temps de pause de 20 minutes. Mais cette obligation doit-elle s’appliquer lorsque les 6 heures ne sont pas travaillées d’affilée ? Par ailleurs, peut-on fractionner ce temps de pause ? La Cour de cassation a répondu…

Temps de pause : ce que le Code du travail prévoit

Dès que le temps de travail quotidien atteint 6 heures, vos salariés doivent bénéficier d’un temps de pause d’au moins 20 minutes (Code du travail, art. L. 3121–33).

Vous pouvez toutefois parfaitement décider d’accorder une pause d’une durée supérieure à vos salariés. En outre, il faut vérifier si votre convention collective ne prévoit pas des dispositions plus favorables pour les salariés.

Attention, les jeunes travailleurs doivent bénéficier d’un temps de pause plus important. Si vous désirez savoir quel temps de pause leur accorder, ou pour toutes vos questions relatives au temps de travail des salariés, optez pour notre solution « Tissot Social Entreprise ».

Temps de pause : précisions apportées par les juges

La Cour de cassation vient d’apporter 2 précisions intéressantes sur le temps de pause à accorder aux salariés.

La première concerne la durée de la pause elle-même.  Pour les magistrats, il est en effet nécessaire que le temps de pause soit de 20 minutes consécutives. En l’espèce, l’employeur accordait en effet à ses salariés, qui travaillaient 6h30 par jour, 30 minutes de pause mais en deux fois 15 minutes de la façon suivante :

  • pour les équipes du matin travaillant de 5h30 à 12h30 une pause de 15 minutes de 9h à 9h15 et une pause de 15 minutes en fin de vacation ;
  • pour les équipes de l’après-midi travaillant de 12h25 à 19h25 une pause de 15 minutes de 16h à 16h15 et une pause de 15 minutes en fin de vacation.

Pour les magistrats, l’octroi de ces deux pauses inférieures à 20 minutes est contraire au Code du travail, bien que le temps global accordé aux salariés soit supérieur à 20 minutes.

L’autre précision qui découle de cette décision, c’est que le temps de pause de 20 minutes doit être accordé même si les salariés bénéficient d’une interruption de travail et n’effectuent pas 6 heures de travail d’affilée. En l’espèce, la 1re pause de 15 minutes interrompait en effet la journée de travail des salariés. Une circonstance qui importe peu pour les juges, dans la mesure où cette coupure n’atteint pas 20 minutes.

L’employeur a donc été sanctionné par l’octroi de dommages-intérêts aux salariés concernés.

Pour calculer précisément la durée de travail de vos salariés, les Editions Tissot vous proposent leur formation « Décompter le temps de travail ».

 Anne-Lise Castell

Cour de cassation, 20 février 2013, n° 11–28612, n° 11–28613, n° 11–28614, n° 11–28615, n° 11–28616, n° 11–28617 (lorsque la durée de travail des salariés atteint 6 heures, une pause de 20 minutes doit leur être accordée, sans possibilité de fractionnement)

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.