Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités en droit du travail & RH

Votre thématique : " Rupture du contrat de travail métallurgie "

Métallurgie : licenciement économique jugé sans cause réelle et sérieuse et condamnation au remboursement des indemnités chômage

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

En cas de licenciement qu’il soit pour motif économique ou non, les salariés licenciés peuvent percevoir des allocations chômage. Mais que se passe-t-il quand les salariés saisissent le conseil de prud’hommes et que le licenciement est jugé sans cause réelle et sérieuse ?

Un dispositif collectif d’intéressement peut-il entrer dans l’assiette de calcul de l’indemnité de licenciement d’un cadre de la métallurgie ?

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

En cas de licenciement, sauf faute grave ou lourde, vous devez verser au salarié une indemnité de licenciement. Qu’elle soit d’origine légale, conventionnelle ou contractuelle, l’indemnité de licenciement se détermine par rapport à un salaire de référence. Mais quelles sont les sommes à prendre en compte dans l’assiette de calcul ?

Préavis des ingénieurs et cadres de la métallurgie : applique-t-on la durée de la convention ou du contrat de travail ?
Visuel couronne premium

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

Le préavis est la période durant laquelle le contrat de travail continue de produire ses effets, alors même que l'une des parties a notifié à l'autre sa décision de le rompre. En cas de licenciement (sauf pour faute grave ou lourde), des durées minimales sont fixées par le Code du travail, bien souvent complétées par la convention collective. Mais qu’en est-il quand le contrat de travail prévoit des dispositions différentes ?

Indemnités de licenciement dans la métallurgie : un calcul par tranche et par seuil

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

Calculer l'indemnité de licenciement n’est pas toujours un exercice facile. Cela vous oblige à comparer les montants résultant du calcul légal et du calcul conventionnel. L’affaire se corse encore quand, comme dans le secteur de la métallurgie, le calcul se fait par tranche d’ancienneté ou par seuil d’ancienneté selon la classification. Faisons le point…

Indemnité de licenciement des ingénieurs et cadres de la métallurgie : quel est le plafond d’indemnité pour les salariés successivement employés à temps complet et à temps partiel ?

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

Quand un salarié a travaillé successivement à temps complet et à temps partiel, l’indemnité se calcule proportionnellement aux différentes périodes d’emploi. L’employeur doit verser l’indemnité la plus avantageuse entre l’indemnité légale et l’indemnité conventionnelle. Mais quel est l’impact du plafond de 18 mois pour les ingénieurs et cadres de la métallurgie en cas de travail successif à temps complet et à temps partiel ?

Clause de non-concurrence sans contrepartie financière dans la métallurgie : quelle est la validité de la clause ?

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

Le contrat de travail peut contenir une clause de non-concurrence c’est-à-dire une clause limitant la liberté d’un salarié d’exercer des fonctions équivalentes après la rupture de son contrat. Elle doit être mentionnée dans le contrat de travail et faire l’objet d’une contrepartie financière. Quelle est la validité d’une clause de non-concurrence sans contrepartie financière ? Quelle contrepartie retenir dans la métallurgie ?

CDD et contrat de travail temporaire dans la métallurgie : délai de carence assoupli

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

Suite aux ordonnances Macron, un accord de branche étendu peut modifier les règles relatives à la durée maximale, au renouvellement et à la période de carence des contrats à durée déterminée et des contrats de mission. Les partenaires sociaux de la métallurgie viennent de négocier un accord assouplissant le délai de carence.

Clause de non-concurrence dans la métallurgie : attention à son renouvellement !

Publié le par dans Rupture du contrat de travail métallurgie.

Insérer une clause de non-concurrence dans le contrat de travail de certains salariés vous permet de protéger votre activité. Mais cette clause est très réglementée et il est primordial de se référer aussi bien aux dispositions légales qu’à sa convention collective. Le secteur de la métallurgie n’échappe pas à la règle, même si certaines dispositions peuvent faire l’objet de litige…

Modèle de clause de non-concurrence