Droit du travail & RH

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Travail sur chantiers : prévenir les risques liés à de fortes chaleurs

Publié le par dans Sécurité et santé au travail BTP.

Pendant l’été, différentes mesures préventives doivent être mises en place sur les chantiers afin de réduire les risques liés à une forte vague de chaleur. Soyez vigilant, les inspecteurs du travail peuvent procéder à des contrôles sur les chantiers pendant l’été.

Evaluer les risques liés à la chaleur

Travailler en extérieur sous un soleil de plomb peut être une réelle source de danger pour vos salariés. Baisse de vigilance, fatigue accrue, mains rendues glissantes par la transpiration ou éblouissement augmentent en effet de façon importante le risque d’accident du travail.

Le travail sous de fortes chaleurs peut en outre être à l’origine de troubles importants : insolation, crampes, nausées, maux de tête, vertige.

D’où l’importance d’intégrer le plus en amont possible la prévention de ces risques, après les avoir évalués en tenant compte des différents facteurs :

  • les facteurs climatiques, à apprécier au jour le jour. Une vigilance particulière s’impose en présence d’une température ambiante (à l’ombre) supérieure 30°C, de températures nocturnes excédant 25°C, et/ou d’un taux d’humidité élevé (supérieur à 70 %), ainsi qu’en cas de pollution atmosphérique ;
  • les facteurs liés au poste de travail, qui peuvent aggraver les risques en présence de fortes chaleurs : tâches pénibles, travail physique éprouvant, à proximité d’une source de chaleur, etc. ;
  • les facteurs individuels. Des facteurs personnels tels que l’âge, l’acclimatation à la tâche ou la condition physique peuvent contribuer à augmenter, pour certains salariés, les risques liés à la canicule. L’employeur doit donc les prendre en compte lors de l’évaluation des risques.
   
Seul le médecin du travail peut en revanche évaluer le risque induit pour un salarié par certains facteurs : antécédents médicaux (maladies respiratoires, cardio-vasculaires), prise de certains médicaments (antihistaminiques, neuroleptiques, etc.) ou de produits toxiques (alcool, drogues), grossesse, etc.

Vous devez évaluer le risque de fortes chaleurs lié aux ambiances thermiques et l’intégrer dans votre document unique d’évaluation des risques. Vous devez aussi établir un plan d’actions de prévention de ce risque.

Prévenir les dangers liés à la canicule

Des mesures préventives simples et efficaces permettent de remédier aux effets de la chaleur en cas de travail en extérieur.

Il est ainsi essentiel :

  • d’aménager sur le chantier des zones d’ombre, des abris extérieurs et/ou des zones de repos climatisées ;
  • d’approvisionner ce dernier en eau potable fraîche (10–15°C) en quantité suffisante : au minimum 3 litres d’eau par jour et par personne ;
  • de prévoir sur le chantier des adaptations techniques, par exemple des brumisateurs ;
  • de fournir aux salariés des aides mécaniques à la manutention ;
  • de réduire leur exposition à la chaleur, notamment lors de tâches effectuées sur des surfaces réfléchissantes (toits avec revêtement par exemple), en privilégiant alors la mise en place de protections évitant tout contact corporel avec les surfaces exposées au soleil.

N’hésitez pas également à inciter vos salariés à se couvrir la tête, à ne pas travailler torse nu, à porter des vêtements de couleur claire, amples et légers, si le travail ne nécessite pas de vêtements de protection spécifiques. Enfin, assurez-vous que le port de protections individuelles est compatible avec la température sur le chantier.

Ces mesures doivent s’accompagner d’une information des salariés sur les risques spécifiques liés à la chaleur et sur les mesures d’hygiène de vie à adopter (éviter les boissons alcoolisées, sucrées ou à forte teneur en caféine, les repas trop copieux, etc.). Et idéalement d’actions de formation aux premiers secours.

Adapter l’organisation du travail

En cas d’épisode caniculaire, il est également conseillé d’agir sur l’organisation du travail, en complément des mesures techniques :

  • aménagez si possible les horaires des salariés, afin d’éviter le travail aux périodes les plus chaudes de la journée ;
  • prévoyez une organisation permettant à chacun d’adapter son rythme de travail à sa tolérance à la chaleur ;
  • augmentez la fréquence des pauses, afin de faciliter la récupération ;
  • limitez le travail physique intense et le port de charge répétitif ;
  • mettez en place une rotation des tâches, lorsque des postes moins exposés le permettent ;
  • évitez le travail isolé ;
  • sensibilisez les salariés afin qu’ils fassent preuve de vigilance pour eux-mêmes et leur entourage.

Pour vous aider à faire face aux fortes chaleurs, vous pouvez consulter le plan national sur la canicule 2014 qui récapitule les choses à faire :

Plan canicule 2014 
(pdf | 54 p. | 682 Ko)

Et pour répondre à vos besoins spécifiques en fonction des chantiers, les Editions Tissot vous conseillent leur publication « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré ».

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.