Droit du travail & RH

Travailler pendant un arrêt maladie : un risque financier pour le salarié et l’employeur
Visuel couronne premium

Publié le par dans Congé, absence et maladie.

Lorsque le salarié est en arrêt maladie, il bénéficie sous certaines conditions des indemnités journalières de Sécurité sociale. Son contrat de travail étant suspendu, il ne peut pas travailler. S’il passe cette interdiction, sa caisse primaire peut lui demander la restitution du montant des IJSS. A noter que vous pouvez également être condamné à verser des dommages-intérêts.

Arrêt maladie : les informations transmises à la CPAM et l’employeur

Lorsqu’il est en arrêt de travail pour maladie, le salarié justifie son absence en vous adressant le volet 3 de l’avis d’arrêt de travail.

Pour cette transmission, un délai est souvent fixé à 48 heures, notamment par les conventions collectives.

Le salarié doit également transmettre les volets 2 et 3 de son avis d’arrêt de travail à sa caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) dans les 48 heures.

Visuel couronne premium
Ce contenu est réservé aux abonnés à l'Actualité Premium

A partir de 9,90€ / mois

Profitez pleinement de l'ensemble de l'actualité des Editions Tissot : tous les articles payants, la base complète des téléchargements et  les archives des newsletters.

Essayer gratuitement pendant 30 jours Je me connecte