Droit du travail & RH

Une attitude jugée arrogante par l’entreprise ne peut pas justifier à elle seule un licenciement
Visuel couronne premium

Publié le par dans Sanction et discipline.

En tant qu’employeur, vous devez assurer la discipline dans votre entreprise. Vous êtes également tenu de protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Mais que faire lorsque des salariés se plaignent de l’attitude d’un collègue qu’ils trouvent arrogante, critique, voire agressive ? Le licencier ? Mais avoir un fort ou mauvais caractère ne justifie pas à lui seul un licenciement.

Attitude jugée arrogante : le pouvoir de l’employeur

Si un salarié a un comportement agressif, arrogant envers ses collègues, il vous revient de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Si vous ne faites rien, les salariés pourront se retourner contre vous en raison de votre inaction et de votre manquement à votre obligation de sécurité.

Mais, il peut être difficile de terminer les mesures à prendre notamment quelle sanction appliquer à un salarié dont le comportement crée un climat conflictuel et une ambiance délétère.

Visuel couronne premium
Ce contenu est réservé aux abonnés à l'actualité Premium

A partir de 9,90€ / mois

Profitez pleinement de l'ensemble de l'actualité des Editions Tissot : tous les articles payants, la base complète des téléchargements et  les archives des newsletters.

Essayer gratuitement pendant 30 jours Je me connecte