Droit du travail & RH

Filtre actif : Petites et Moyennes Entreprises

Titre emploi-service entreprise (TESE) : précisions sur le volet social à compléter tous les mois

Publié le par dans Rémunération.

Un employeur qui utilise le titre emploi-service entreprise (TESE) doit compléter tous les mois une déclaration permettant, entre autres, d’établir le bulletin de paie et le montant des cotisations sociales dues. Le contenu du volet social de cette déclaration vient d’être précisé, ainsi que sa date d’envoi.

Licenciement ou démission : ce n’est pas au salarié de choisir

Publié le par dans Rupture du contrat de travail.

Vous envisagez de sanctionner un salarié suite à une faute professionnelle. Lors de l’entretien préalable, vous lui proposez de choisir : soit il démissionne, soit vous le licenciez. Attention : la démission n’est pas une alternative au licenciement disciplinaire. S’il a commis une faute, c’est à vous d’user de votre pouvoir disciplinaire.

Licenciement d’un salarié malade : son absence doit perturber le fonctionnement de l’entreprise

Publié le par dans Licenciement.

Le licenciement d’un salarié en raison de son état de santé est interdit par le Code du travail. Il est toutefois possible de licencier un salarié si son absence prolongée désorganise le fonctionnement de l’entreprise. Si le licenciement est motivé par la perturbation du fonctionnement du service, le licenciement sera sans cause réelle et sérieuse.

Droit du travail : les moments importants de l’année 2009 à ne pas oublier

Publié le par dans Embauche.

L’année 2009 s’achève… De nombreux faits importants ont marqué ces 12 derniers mois : crise économique, négociations obligatoires, réforme de la formation professionnelle, etc. L’occasion pour les Editions Tissot de faire la synthèse de quelques mesures prises en droit du travail au cours de cette année et qui continuent de s’appliquer en 2010.

Convention de reclassement personnalisé (CRP) : précisions sur le calcul de l’indemnité de licenciement

Publié le par dans Licenciement.

Lorsqu’un salarié adhère à une convention de reclassement personnalisé (CRP), son contrat de travail est considéré comme étant rompu d’un commun accord. L’employeur doit néanmoins lui verser une indemnité de licenciement. Une précision très importante vient d’être apportée au sujet du calcul de cette indemnité.

Rupture conventionnelle : nouvelles précisions sur le montant minimum de l’indemnité

Publié le par dans Rupture du contrat de travail.

L’indemnité spécifique de rupture conventionnelle ne doit pas être inférieure à l’indemnité légale de licenciement ou à l’indemnité de licenciement prévue par votre convention collective. Mais que faire lorsque votre convention collective prévoit deux types d’indemnité de licenciement (pour motif personnel et pour motif économique) ?