Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Difficultés de recrutement des entreprises : un bon levier d’action pour les élus du personnel ?

Publié le 23/09/2022 à 06:52 dans Comité social et économique (CSE).

Temps de lecture : 4 min

Voilà un sujet passé globalement sous silence. Les représentants du personnel ont des rôles bien connus dans les entreprises, la remontée des réclamations, le rendu d’avis au nom du personnel, la gestion des activités sociales et culturelles, voire la négociation d’accord. Mais rien ne les empêche de faciliter la politique de recrutement menée par leur direction. Une bonne occasion de gagner en rapport de force et d’assoir une légitimité auprès des salariés.

Recrutement et rôle des élus du CSE : participer au sourcing et à la communication

Du buzz a été fait autour du cas d’une entreprise qui a mis en place une prime de 4000 euros pour tout salarié parrainant la candidature d’un futur embauché. Ce cas n’est pas isolé et démontre la réalité des difficultés de recrutement rencontrées en ce moment dans de nombreux secteurs d’activité.

Pôle Emploi a communiqué en avril 2022 une infographie intitulée « les intentions d’embauche en 2022 ». Les statistiques montrent que les employeurs considèrent que leurs difficultés de recrutement reposent majoritairement sur un nombre insuffisant de candidats et sur le profil inadéquat des candidats. L’image de l’entreprise peut aussi jouer. Or, les élus peuvent aider leur entreprise pour résoudre ces difficultés.

Pour le CSE, il est facile de suivre le taux de turn-over et le nombre d’embauches effectuées en CDI, CDD ou intérim car ces informations sont communiquées régulièrement par l’employeur. Et donc d’analyser le niveau de tension au niveau du recrutement.

Si la direction n’a pas mobilisé ouvertement les salariés ou les élus pour aider l’entreprise dans la recherche de bons candidats, pourquoi les élus ne prendraient pas l’initiative ? Il est de l’intérêt de l’entreprise de disposer d’une main d’œuvre qualifiée et en nombre suffisant. Et dans l’intérêt aussi des élus. Cela va éviter une hausse de la charge de travail, une hausse du travail précaire, la baisse des électeurs et potentiels candidats aux élections professionnelles, etc.

Ce contenu est réservé aux abonnés à l'Actualité Premium

À partir de 9,90€ / mois

Profitez pleinement de l'ensemble de l'actualité des Éditions Tissot : tous les articles payants, le déblocage des dossiers de synthèses à télécharger et les archives des newsletters.

Essayer gratuitement pendant 30 joursJe me connecte