Représentation du personnel

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Mobilisation nationale en faveur de l’apprentissage

Publié le par dans Fonctionnement des RP.

Le Premier ministre a présenté un plan d’action pour la rentrée 2015 mobilisant l’Etat, les Régions, les partenaires sociaux, et tous les acteurs des politiques de l’emploi pour lutter contre le chômage en favorisant les recrutements d’apprentis.

Les enjeux

L’apprentissage est une voie de formation axée sur la transmission des savoirs aux jeunes apprentis par la professionnalisation. C’est donc un important levier d’insertion professionnelle. 65 % des apprentis trouvent un emploi à l’issue de leur formation, un taux d’emploi bien plus élevé que celui des jeunes ayant suivi un cursus scolaire traditionnel.

L’apprentissage est insuffisamment développé en France et on constate même une baisse des entrées en apprentissage dans les TPE. Alors qu’elles accueillaient 72 % des apprentis en 1992, elles n’en comptent plus aujourd’hui que 56 %.

C’est pourquoi le Président de la République s’est fixé de valoriser l’apprentissage au même niveau que la formation initiale avec un objectif chiffré à 500.000 apprentis d’ici à 2017.

Le plan d’action

Le plan consiste en un certain nombre de mesures d’urgences pour relancer les entrées en apprentissage :

  • création d’une aide « TPE jeunes apprentis » correspondant à la gratuité du contrat d’apprentissage la première année pour les entreprises de moins de 11 salariés qui recrutent des apprentis mineurs au moment de la signature du contrat. Cela représente une aide de 368 euros par mois, cumulables avec les autres aides existantes. Cette aide serait ouverte à tous les contrats conclus depuis le 1er juin 2015 ;
  • simplification des démarches pour les entreprises avec la mise en place d’un site web : un portail de l’alternance comprenant une bourse des offres d’apprentissage classées par territoire et par métier ;
  • un dispositif « réussite apprentissage » pour accompagner les jeunes en amont de leur entrée en apprentissage et lors des premiers mois pour prévenir les ruptures du contrat ;
  • organisation d’une campagne de prospection des employeurs susceptibles de recruter des apprentis pour la rentrée 2015 avec la collaboration active de Pôle emploi ;
  • lancement d’une campagne de promotion de l’apprentissage en s’appuyant sur un réseau d’ambassadeurs régionaux de l’apprentissage et sur une campagne de communication nationale autour notamment de l’aide « TPE jeunes apprentis ».

Le plan d’action sera piloté au niveau national par François Rebsamen, ministre du Travail, qui en assurera un suivi en lien avec les partenaires sociaux et l’association des régions de France.

Il sera décliné en plans régionaux sous l’égide des préfets et présidents de régions.

Dès la rentrée 2015, l’Etat donnera l’exemple en accueillant dans les ministères et établissements publics au moins 4.000 nouveaux apprentis.

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.