Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

A vous la parole !

Publié le par dans Risques professionnels.

Le bien-être au travail, ce que certains nomment la santé mentale au travail, est une dimension prise davantage en considération depuis quelques années. Pour répondre à cela, nombreuses sont les démarches de prévention qui proposent comme piste de solution la mise en place de groupes de parole.

Cependant les avis sont tranchés. Certains voient ici l’opportunité de mettre en place un cadre formalisé propice au dialogue qui aurait pour effet de renforcer la cohésion de groupe, la coopération, créer ou dynamiser un collectif, (re)donner du sens dans le travail, etc.

D’autres, acteurs décisionnels ou opérationnels, en sont revenus et après quelques années de pratique ne voient que peu, voire plus, d’intérêt à ce type de réunions. Bien souvent, ils mettent en avant que ces groupes ont tendance à rapidement connaître un essoufflement qui cède la place progressivement à un certain mécontentement pour ne pas dire mal être.

Une chose est certaine : les groupes de parole tout comme la mise en place de service d’écoute psychologique font partie de ce que l’on appelle la prévention tertiaire.

En d’autres termes, ils ne traitent pas le problème, ils permettent de le verbaliser et donc de l’identifier. Le plus complexe reste encore à faire : agir sur la cause. Les groupes de parole sont des pistes de solution parfois nécessaires mais rarement suffisantes.

Pour vous aider à détecter les situations de souffrances au travail, Tissot Formation vous propose sa formation « risques psychosociaux : repérez les souffrances au travail ».

Etude Mutuelle Nationale Territoriale auprès des métiers de la petite enfance – Les cahiers de l’observatoire social territorial, novembre 2011 

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.