Santé & sécurité

Accidents du travail : une baisse logique dans la grande majorité des secteurs

Publié le par dans Accident du travail.

Avec la pandémie et les confinements qui ont stoppé de nombreuses activités, le chiffre d’accidents du travail a fortement diminué l’an passé. Il en va de même pour les maladies professionnelles. Quelques bémols sont toutefois à relever.

Accidents du travail : le bilan 2020

Moins de 540 000 accidents du travail ont été reconnus en 2020 soit une baisse de 17,7 % par rapport à 2019.

La diminution se fait surtout sur les deux périodes de confinement de l’année 2020.

L’Assurance maladie souligne qu’une majorité de secteurs ayant eu recours à l’activité partielle ou au télétravail ont constaté une diminution des AT proportionnelle à leur diminution d’activité.

Les secteurs où la baisse est la plus importante sont :

  • les services ;
  • les transports ;
  • l’édition et la communication ;
  • ou encore l’alimentation.

La cause principale des accidents est la manutention manuelle (50 %), suivie de loin par les chutes de plain-pied (17 %) et de hauteur (12 %).

Un bémol : certains métiers particulièrement sollicités pendant la crise sanitaire ont vu leur sinistralité augmenter. Cette hausse est de 14 % pour la vente à distance, 5 % pour les centrales d’achat, 2,4 % pour les ambulances.

Notez-le
Les accidents de trajet ont eux aussi fortement baissé (- 19,7 %). Soulignons toutefois que les accidents de vélo et trottinette connaissent une hausse importante (+ 14,8 %) particulièrement en Ile-de-France (438 accidents supplémentaires).

Maladies professionnelles : le bilan 2020

Sans surprise, les maladies professionnelles connaissent la même tendance que les AT et ont également baissé de 18,8 %.

Les troubles musculosquelettiques sont toujours à l’origine de la plupart des maladies professionnelles (87 %).

Comme on pouvait s’y attendre avec l’impact de la pandémie, les affections psychiques au travail sont en revanche en hausse. Près de 1500 maladies professionnelles relevant de troubles psychosociaux ont ainsi été prises en charge, soit 37 % de plus.

Pour vous aider à détecter la souffrance des salariés nous vous proposons nos « Fascicules Bien vivre son travail : Préserver sa santé psychologique ». 


Assurance maladie, rapport annuel « l’essentiel 2020 – Santé et sécurité au travail », octobre 2021